2 avril 2019

La Commissaire à l’environnement le dit : les libéraux échouent sur la lutte contre les changements climatiques et la protection de nos cours d’eau

OTTAWA – Dans ses rapports du printemps sur les subventions fiscales et non fiscales aux combustibles fossiles, la commissaire à l’environnement confirme que le gouvernement libéral de Justin Trudeau est incapable de déterminer et d’évaluer la liste complète des subventions aux combustibles fossiles, et qu’il ne fait que de faibles évaluations des mesures qu’il étudie. Le gouvernement n’a analysé que 23 % des ministères pour déterminer les subventions non fiscales, et il n’a même pas considéré l’expansion et l’achat de l’oléoduc Trans Mountain comme une éventuelle subvention.

Les néo-démocrates savent que pour lutter efficacement contre les changements climatiques, nous devons consacrer tout ce que nous pouvons à ce problème. Cela veut dire de travailler en collaboration pour fixer des objectifs ambitieux comportant des indicateurs afin que le gouvernement rende des comptes, poser des gestes concrets pour réduire les émissions, et investir dès maintenant dans la construction de l’économie de l’énergie propre dont nous avons besoin.

« Les subventions aux combustibles fossiles ont donné un avantage déloyal à cette industrie, alors que le secteur des énergies renouvelables crée des emplois durables qui durent des décennies. Les libéraux de Justin Trudeau ont promis à répétition qu’ils allaient éliminer graduellement les subventions aux combustibles fossiles, mais aujourd’hui, la commissaire à l’environnement a confirmé que ce n’était qu’une autre promesse brisée, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’environnement, Alexandre Boulerice (Rosemont—La Petite-Patrie). Les libéraux disent qu’ils veulent abolir les subventions inefficaces, mais leur incapacité à définir ce qu’"inefficace" veut dire laisse les Canadiens et Canadiennes payer la note, qui s’élève à de milliards de dollars chaque année. Les gens veulent un gouvernement qui va faire preuve d’un fort leadership en matière de lutte aux changements climatiques, mais les libéraux ne sont pas à la hauteur. »

La commissaire à l’environnement a aussi signalé de graves lacunes dans la capacité du gouvernement libéral à protéger les eaux canadiennes contre les espèces aquatiques envahissantes. La commissaire a déterminé que le gouvernement n’a pas pris les mesures nécessaires pour empêcher des espèces envahissantes de s’établir dans les cours d’eau du Canada. Le gouvernement fédéral a aussi échoué à définir clairement les compétences avec les provinces, ce qui crée de l’incertitude quant à savoir qui doit réagir lorsqu’une espèce envahissante est détectée.

« Le gouvernement libéral de Justin Trudeau aime afficher son bilan en matière de protection de nos cours d’eau, mais le rapport d’aujourd’hui confirme qu’il n’a aucun plan pour empêcher les espèces envahissantes d’endommager nos écosystèmes aquatiques, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de pêches et d’océans, Gord Johns (Courtenay–Alberni). L’échec du gouvernement fédéral à se coordonner avec les provinces laisse planer un trop grand risque sur nos plans d’eau. La population canadienne mérite mieux que cela. »

Hier, un rapport publié par Environnement et Changement climatique Canada a révélé que le Canada se réchauffe à un rythme plus rapide que le reste du monde. Les Canadiens et Canadiennes veulent un gouvernement qui va investir dans les énergies renouvelables et qui va assurer un avenir durable. Les néo-démocrates savent qu’en faisant de meilleurs choix, nous pouvons éliminer graduellement les subventions aux énergies fossiles, protéger notre environnement, et construire l’économie à faibles émissions de carbone qu’il nous faut maintenant.