18 juillet 2019

Le ministre Seamus O’Regan est toujours absent, deux semaines après le début de la crise d’Attawapiskat, selon le NPD

ATTAWAPISKAT – La frustration grandit à Attawapiskat face à l’indifférence manifeste du ministre O’Regan devant la crise de l’eau et l’état d’urgence qui en résulte. Les députées néo-démocrates Charlie Angus (Timmins—Baie James) et Tracey Ramsey (Essex) ont tenu une réunion publique à Attawapiskat et rencontré les grévistes de la faim Sylvie Metatawabin et Theresa Spence. Il s’agit d’une crise qui peut être résolue par un engagement cohérent à résoudre les problèmes d’infrastructure.

M. Angus souligne qu’ils ont été particulièrement émus par les familles dont les enfants sont directement touchés par la contamination chimique de l’eau.

« Nous avons rencontré des enfants qui saignent du nez lorsqu’on leur donne un bain, a laissé entendre M. Angus. Ces enfants méritent mieux. Leurs familles se demandent pourquoi le ministre n’accorde pas à cette question l’attention qu’elle mérite ».

L’insuffisance des infrastructures est le problème auquel la collectivité est confrontée. Même si la plante aquatique est capable de produire de l’eau potable à 100 %, l’eau est imbuvable au moment où elle parvient aux robinets de la maison. L’ensemble du système a besoin d’une rénovation.

Mme Ramsey souligne que l’insuffisance des infrastructures aggrave les problèmes auxquels la collectivité est confrontée.

« Nous avons plus de 300 familles qui sont sans abri, a‑t‑elle dit. La collectivité ne peut pas construire de nouvelles maisons parce que le système d’eau est dans un piètre état. La mauvaise qualité de l’eau provoque des maladies. C’est inadmissible au Canada ».

Le gouvernement libéral est en train de laisser dormir un rapport complet décrivant les besoins et les coûts pour assurer la salubrité de l’eau potable à Attawapiskat. Le prix à payer est à peu près le même que le montant que le gouvernement de Justin Trudeau a octroyé à Galen Weston pour réparer ses réfrigérateurs.

Le NPD demande à Seamus O’Regan de se présenter à Attawapiskat et d’expliquer pourquoi son gouvernement refuse d’assurer aux familles de la collectivité une eau potable salubre.