18 juin 2019

Le NDP dénonce l'approbation du projet d'expansion Trans Mountain par Justin Trudeau

OTTAWA - Aujourd'hui, le chef du NPD, Jagmeet Singh, le porte-parole du NPD en matière d'énergie, Peter Julian, le chef adjoint du NPD et porte-parole en matière d'environnement, Alexandre Boulerice, et la députée du NPD Rachel Blaney ont condamné la décision du gouvernement libéral de Justin Trudeau d'approuver le prolongement de l'oléoduc Trans Mountain.

« Après une année marquée par la hausse des températures, l'augmentation des inondations et les feux de forêt, les Canadiens et Canadiennes ressentent déjà les effets des changements climatiques. C'est le problème avec les libéraux de M. Trudeau : ils sont doués pour les gestes symboliques, comme voter en faveur d'une urgence climatique, mais dès le lendemain, ils font le contraire d'aider l'environnement en approuvant l'agrandissement de cet oléoduc, a déclaré M. Singh. Cela n'aidera pas les gens à faire face aux changements climatiques. Au lieu de dépenser plus de 10 milliards de dollars pour l'agrandissement d'un oléoduc, un gouvernement néo-démocrate consacrera cet argent à des projets écologiques afin de bâtir un avenir sûr pour les générations à venir. »

L'approbation du projet par le gouvernement libéral ne tient pas compte des critiques à l'égard de la violation des droits des Autochtones et des préoccupations soulevées au sujet des risques importants pour l'environnement, la vie marine et les collectivités côtières qui découleraient de l'augmentation du trafic des pétroliers et des déversements potentiels.

« Les gens sont ébranlés après avoir voté pour un gouvernement libéral qui dit une chose et en fait une autre. Qu'il s'agisse d'approuver cet oléoduc ou de mettre en place une taxe sur le carbone qui ne fait pas payer les plus grands pollueurs, ce gouvernement a complètement manqué à sa promesse de prendre des mesures contre les changements climatiques, a déclaré M. Julian (New Westminster--Burnaby). Nous devons tout faire pour lutter contre la crise climatique et cela veut dire fixer des objectifs et des mesures ambitieuses pour obliger le gouvernement à rendre des comptes. »

« Le gouvernement libéral de Justin Trudeau n'atteindra pas les faibles objectifs de réduction des émissions pris par Stephen Harper à Paris. En fait, les experts nous disent qu'ils ne seront pas atteints avant 200 ans. En approuvant l'agrandissement de l'oléoduc Trans Mountain, les libéraux auront encore plus de difficulté à atteindre ces objectifs, a ajouté M. Boulerice (Rosemont--La Petite-Patrie). Comment ce gouvernement ose-t-il se dire vert, alors qu'il trahit les générations futures avec ses fausses politiques environnementales ? »

« Les communautés côtières sont clairement opposées à ce projet. Le trafic de pétroliers sera presque sept fois plus élevé et les risques de déversements d'hydrocarbures augmenteront considérablement pour les familles vivant sur nos côtes. Justin Trudeau et son gouvernement libéral ignorent les préoccupations et l'opposition des communautés autochtones et côtières, a ajouté Mme Blaney (North Island--Powell River). Nous devons prendre des mesures décisives pour protéger notre environnement, avoir de l'air et de l'eau propre et réduire les gaz à effet de serre qui menacent la santé des Canadiennes et Candiens, notre environnement et notre économie. »