22 février 2019

Le NPD demande au Commissaire à la protection de la vie privée et au Bureau de la concurrence de lancer des enquêtes sur les pratiques « trompeuses et agressives » des compagnies de télécommunications

Un rapport du CRTC révèle que les pratiques de vente des entreprises de télécommunications nuisent aux consommateurs.

OTTAWA – Hier, le porte-parole du NPD en matière d’innovation, Brian Masse, a envoyé une lettre au commissaire à la protection de la vie privée et au Bureau de la concurrence pour leur demander de lancer des enquêtes afin de déterminer si la vie privée de la population canadienne ou les droits des consommateurs ont été violés par des entreprises de télécommunications mentionnées dans le Rapport sur les pratiques de vente au détail trompeuses ou agressives dans le secteur des communications du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC).

« À notre époque, les services de télécommunications sont essentiels dans tous les aspects de notre vie. Il faut une vigilance persistante pour s’assurer de protéger la vie privée de la population canadienne et les droits des consommateurs », a déclaré M. Masse.

Le rapport révèle les pratiques commerciales inacceptables de 12 fournisseurs canadiens de services sans fil et Internet, parmi lesquels on retrouve certaines des plus grandes entreprises de télécommunications du pays. Ces pratiques trompeuses et agressives étaient présentes dans tous les types de réseaux de vente, notamment dans les boutiques, en ligne, par téléphone et à domicile lorsque des compagnies mènent des campagnes de vente de porte-à-porte. De plus, le rapport a mis en lumière que les personnes les plus fortement touchées se retrouvaient parmi les plus vulnérables de notre société, soit les aînés, les personnes handicapées, et les gens dont la première langue n’est ni le français ni l’anglais.