13 mars 2019

Le NPD demande aux libéraux de rééquilibrer la balance de la justice

OTTAWA – Lors de la réunion d’urgence d’aujourd’hui du Comité permanent de la justice, la députée du NPD Tracey Ramsey (Essex) a demandé une fois de plus au gouvernement libéral de faire preuve de vrai leadership et de transparence envers la population canadienne en permettant à l’ancienne procureure générale du Canada, Jody Wilson-Raybould, de donner un compte rendu complet des événements entourant le scandale d’ingérence politique du bureau du premier ministre. La motion de Mme Ramsey n’a pas été défaite. Au lieu de cela, les député.es du gouvernement libéral qui siègent au Comité ont abruptement décrété la fin de la réunion – de façon antidémocratique – en refusant ainsi de débattre, ce qui empêche la transparence et brime la justice.

« Depuis la dernière fois où nous avons entendu Mme Wilson-Raybould, l’ancien conseiller principal du premier ministre, Gerald Butts, et le premier ministre lui-même ont tous deux été autorisés à raconter leur version de l’histoire, tandis que le greffier du Conseil privé, Michael Wernick, a pu revenir au Comité pour éclaircir des déclarations qu’il avait faites précédemment. Pourquoi les libéraux empêcheraient-ils Mme Wilson-Raybould de faire la même chose? Que pourrait-elle dire qui leur fait si peur? », a insisté Mme Ramsey, qui représente le NPD à ce Comité.

Les comptes rendus de MM. Trudeau, Wernick et Butts laissent beaucoup de questions sans réponses, c’est pourquoi le NPD croit que la seule façon pour les Canadiens et Canadiennes d’entendre l’histoire complète est de lancer une enquête publique et indépendante sur cette affaire. Mme Ramsey souhaitait aussi déposer une motion pour demander à d’autres témoins importants de comparaître devant le Comité, en plus de Mme Wilson-Raybould, mais la majorité libérale au Comité a bloqué toute possibilité de débat.

« Les Canadiens et Canadiennes ont le droit de connaître la vérité; ils méritent un gouvernement qui n’applique pas un ensemble de règles pour ses riches amis et donateurs du monde des affaires et un autre ensemble de règles pour n’importe qui d’autre. Les libéraux refusent de laisser les canadiens et canadiennes de découvrir la vérité. », a déclaré Mme Ramsey.