10 juillet 2019

Le NPD réagit aux graves pertes d’emplois chez Bombardier

OTTAWA - Aujourd'hui, les néo-démocrates ont réagi à la nouvelle dévastatrice selon laquelle Bombardier supprimera plus de 500 emplois à son usine de Thunder Bay, en Ontario. Le NPD a exhorté le gouvernement libéral de Justin Trudeau à cesser de rejeter le fardeau de sauver ces emplois sur l’Ontario et à prendre lui-même des mesures pour préserver ceux-ci, autant à court qu’à long terme. Le NPD s'est engagé à réunir tous les ordres de gouvernement et les dirigeants patronaux et syndicaux afin d'élaborer une stratégie industrielle nationale qui permettra de conserver et de créer des emplois de qualité pour les travailleurs et travailleuses canadien.nes.

« C'est une très triste nouvelle pour les travailleurs et travailleuses de Bombardier et leurs familles. Ces emplois sont non seulement cruciaux pour la région et pour notre économie, mais ils constituent aussi une source de revenu essentielle pour des centaines de familles, a déclaré le chef du NPD, Jagmeet Singh. Nous avons vu ce qui s'est passé à Oshawa et à Windsor. Et maintenant, ce sont les gens de Thunder Bay qui paieront le prix ultime de la perte de leur emploi. Les libéraux de Trudeau ont échoué à maintes reprises dans leur lutte pour les travailleurs. Les néo-démocrates feront toujours passer l'intérêt des travailleurs en premier. »

Bombardier a décidé de supprimer ces emplois même si le gouvernement libéral de Justin Trudeau ait décidé de les renflouer avec 372,5 millions de dollars en 2017. Encore une fois, les libéraux ont donné des cadeaux monstrueux à une entreprise sans aucune garantie que les emplois seront protégés ou resteront au Canada. Les néo-démocrates savent que le secteur manufacturier est vital pour les collectivités d'un bout à l'autre du pays et sont déterminé.es à lutter pour assurer un avenir prospère au secteur manufacturier canadien.

« Pendant que les travailleurs et travailleuses doivent vivre avec les conséquences de la perte de leur emploi, les PDG et les riches actionnaires n'auront aucun problème à dormir ce soir, a déclaré la candidate du NPD dans Thunder Bay—Rainy River, Yuk-Sem Won. Les libéraux de Justin Trudeau ont un choix à faire : soit ils sont du côté des travailleurs et travailleuses, soit ils sont du côté des riches PDG. Les néo-démocrates seront toujours du côté des travailleurs. »
« Lorsqu’il est question des familles et de leur gagne-pain, Justin Trudeau et Doug Ford doivent cesser de se blâmer l'un l'autre et travailler ensemble pour sauver ces emplois, a déclaré Anna Betty Achneepineskum, la candidate du NPD dans Thunder Bay—Supérieur-Nord. Il est encore temps d'être du bon bord, de se retrousser les manches et de trouver des solutions. Les néo-démocrates veilleront toujours à ce que les travailleurs et travailleuses soient au cœur de toutes nos décisions. »

Lorsque Via Rail a décidé d'accorder un contrat d'un milliard de dollars à Siemens - une compagnie allemande - au lieu de Bombardier, les libéraux ont refusé d'intervenir. Une politique canadienne d’achat local aurait pourtant assuré le maintien et la création d'emplois au Canada. Le plan du NPD pour investir massivement dans le transport collectif pourrait aussi permettre à cette usine d’obtenir de nouveaux contrats.