12 juin 2019

LE NPD REÇOIT LES RECOMMANDATIONS DES JEUNES D’OXFAM-QUÉBEC

OTTAWA – La députée et porte-parole Jeunesse du NPD, Anne Minh-Thu Quach (Salaberry—Suroît), a reçu les recommandations pour la prochaine élection fédérale rédigées par des jeunes invités par Oxfam-Québec, la Fondation Filles d’action, ENvironnement JEunesse et le comité jeunes de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

« Les jeunes de 35 ans et moins représentent environ 40% de la population du Canada, mais peinent à être représentés à la Chambre des communes. Ils sont politisés et préoccupés, ils veulent avoir leur mot à dire dans le processus décisionnel du gouvernement, a déclaré Mme Quach. Les derniers mois nous ont démontré qu’ils avaient le courage d’agir, qu’ils avaient des propositions et qu’ils n’hésitaient pas à sortir marcher dans la rue pour faire valoir leurs demandes. »

Trois jeunes étaient sur place, accompagnés d’Anne Duhamel, Directrice des politiques et campagnes d’Oxfam-Québec, pour expliquer le but de l’exercice et la vision des jeunes qui demandent une plus grande justice environnementale et sociale. Leurs recommandations s’articulent autour de quatre principaux axes : l’environnement et les changements climatiques, la justice économique, la participation citoyenne active et l’inclusion des jeunes dans les processus décisionnels et finalement, l’égalité des sexes et l’inclusion.

« Les demandes sont claires, nettes et précises! Les jeunes veulent être écoutés et être acteurs de la politique d’aujourd’hui et de demain afin que leurs préoccupations soient reflétées dans les plateformes électorales, a ajouté Mme Quach. De la mise en place d’un plan concret pour limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius à la reconnaissance du droit des femmes à l’avortement, les valeurs des jeunes et du NPD sont en adéquation.»

Le NPD a récemment déposé un projet de loi pour créer un commissaire fédéral à la jeunesse. Cela permettra de répondre à des recommandations de l’appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et de s’assurer que les droits des enfants, prévus dans la Convention relative aux droits des enfants et dans la Déclaration sur les droits des peuples autochtones des Nations Unies, soient appliqués dans les lois et programmes fédéraux. Oxfam-Québec a accueilli favorablement la création d’un poste de commissaire à la jeunesse au Canada, tel que recommandé par l’ONU depuis plusieurs années.