30 septembre 2015

Le NPD redonnera le droit de parole aux scientifiques canadiens et investira dans la recherche

La science sera au cœur des priorités d’un gouvernement néo-démocrate

Le porte-parole du NPD en matière de science, Kennedy Stewart, a dévoilé le plan néo-démocrate mercredi, pour faire fleurir la recherche au Canada et pour rétablir le rôle de la science dans les processus décisionnels du gouvernement.

« Des milliers de scientifiques se sont fait montrer la porte et ont été muselés sous Stephen Harper. Le financement de la recherche a été sévèrement réduit et les données scientifiques ont été ignorées, a déploré M. Stewart. Thomas Mulcair a un plan concret pour que les scientifiques soient entendus par leur gouvernement, pour soutenir financièrement les chercheurs canadiens et pour ramener le formulaire long du recensement. »

Le plan concret du NPD pour le changement prévoit notamment de :

  • mettre fin au musellement des scientifiques gouvernementaux et au rejet des données scientifiques;
  • rétablir le formulaire long de recensement obligatoire;
  • rendre davantage de renseignements gouvernementaux accessibles par défaut, afin que les chercheurs et les citoyens puissent les utiliser;
  • investir 105 millions $ en recherche postsecondaire afin que les chercheurs canadiens puissent redevenir des chefs de file mondiaux en faisant des percées scientifiques majeures.

« Stephen Harper a livré une guerre contre la science et s’est entêté à ignorer les données scientifiques, a dénoncé M. Stewart. Les Canadiens savent qu’ils peuvent faire confiance à Thomas Mulcair pour apporter du changement à Ottawa et pour former un gouvernement qui bâtira une économie innovatrice et moderne, à l’image du 21e siècle. Un gouvernement du NPD prendra ses décisions à partir de données scientifiques fiables, et non sur la base d’idéologies partisanes. »