29 janvier 2019

Le NPD réussit à inviter la PDG de GM à témoigner devant le comité

OTTAWA – Mardi matin, le porte-parole du NPD en matière d’innovation, sciences et développement économique, Brian Masse (Windsor-Ouest), a réussi à soumettre une importante requête pour inviter la présidente-directrice générale de General Motors, Mary Barra, à témoigner devant le Comité permanent de l'industrie, des sciences et de la technologie. La motion de M. Masse demandant d’inviter Mme Barra au Comité survient après que GM eut annoncé la fermeture de son usine d’Oshawa, qui provoquera la perte de milliers d’emplois au Canada.

« GM prétend que la fermeture de l’usine d’Oshawa est nécessaire pour générer des ressources additionnelles à investir dans l’innovation. Mais au cours des trois premiers trimestres de 2018, la compagnie a réalisé des profits de 6 milliards $, a déclaré M. Masse. Le fait d’amener la PDG de GM à témoigner devant le Comité constitue une étape importante pour obtenir des réponses sur l’avenir de l’industrie manufacturière canadienne. »

Même si GM a reçu des milliards de dollars en impôts canadiens pour l'inciter à rester au Canada, GM Canada perdra 34 % de sa main-d’œuvre avec la fermeture de l’usine d’Oshawa.

« Le premier ministre et le ministre de l’Industrie aiment bien parler d’innovation et d’une économie de la haute technologie, mais ils n’ont rien fait pour implanter la stratégie nationale pour l’industrie automobile qui permettrait de réellement procurer des emplois aux Canadiens et Canadiennes, a ajouté M. Masse. Voilà à quoi l’abandon de notre secteur manufacturier nous a menés. Les libéraux ont fait campagne en promettant l’abandon progressif du secteur de la fabrication, et on dirait qu’ils obtiennent ce qu’ils souhaitaient, alors que des travailleurs et des travailleuses se retrouvent sur l’assurance-emploi. »