9 septembre 2019

Le NPD s'engage à honorer les promesses faites à l'APN

Le NPD ne répétera pas les erreurs des libéraux et des conservateurs.

OTTAWA – Le chef du NPD, Jagmeet Singh, et les néo-démocrates s'engagent à respecter les priorités de l'Assemblée des Premières Nations (APN) pour les prochaines élections fédérales. Les Premières Nations ont besoin d'un gouvernement sur lequel elles peuvent compter et d'un gouvernement prêt à travailler en étroite collaboration pour enfin offrir les services et les infrastructures dont elles ont besoin.

« De nombreux peuples des Premières Nations du Canada sont confrontés à des conditions semblables à celles du tiers monde et, dans un pays aussi riche que le Canada, c'est tout simplement inacceptable, a déclaré M. Singh. Justin Trudeau a prononcé de beaux discours, mais il n'a pas rendu justice à des communauté comme celle de Grassy Narrows. Après quatre années de gouvernement libéral, les défis auxquels les Premières Nations font face n’ont toujours pas été surmontés. Les néo-démocrates sont prêt·es à agir et ne répéteront pas les erreurs du passé. »

Les Premières Nations du Canada sont confrontées à de graves problèmes : elles ne peuvent se permettre un autre mandat de retard des libéraux. Les libéraux n'ont pas tenu leurs promesses et nous constatons maintenant que pour eux, la réconciliation n'était qu'un slogan lors de leur dernière campagne électorale. Il n'y a pas si longtemps, les Premières Nations ont vu ce qu'un gouvernement conservateur signifie pour elles et Andrew Scheer a montré qu'il ne sera pas différent de Stephen Harper.

« La feuille de route du NPD en matière de défense des Premières Nations est claire », a déclaré Charlie Angus (Timmins–Baie James), député et candidat du NPD. « Les néo-démocrates sont prêt·es à tenir leurs promesses. Nous travaillerons avec les Premières Nations pour protéger notre environnement, offrir des services sur lesquels les peuples des Premières Nations peuvent compter et nous assurer que chaque enfant des Premières Nations grandisse dans un milieu sain et sécuritaire, à la maison comme à l'école. »

Les néo-démocrates comprennent que la réconciliation est une question de vie et de bien-être pour les gens. Nous mettrons en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et appuierons le développement économique des peuples des Premières Nations, dirigé par les Premières Nations.