11 septembre 2019

Le NPD s’inquiète des plans secrets des libéraux visant à privatiser le contrôle de sécurité dans les aéroports

BRAMPTON – Aujourd’hui, le NPD demande aux libéraux de Justin Trudeau de mettre fin à la privatisation de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) derrière des portes closes et sans représentant·es des travailleurs et travailleuses. Les connaissances et les années d’expérience des travailleurs et travailleuses doivent absolument être prises en compte avant que le gouvernement n’apporte des modifications majeures.

« Ce gouvernement a choisi d’ignorer les intervenant·es et de se fier plutôt aux opinions biaisées de ceux et celles qu’il embauche pour justifier la privatisation. Ce processus de consultation n’a pas été ouvert ou transparent. Il est honteux que les travailleurs et travailleuses et leurs représentant·es n’aient pas été inclus à toutes les étapes de cette transition, car les connaissances et l’expertise des employé·es de l’ACSTA et de leurs représentant·es sont essentielles pour protéger l’intérêt public et les fonds publics », a déclaré Saranjit Singh (Brampton-Est), candidat du NPD.

Non seulement la privatisation entraînerait une hausse du prix des billets et minerait les normes de sécurité, mais elle aurait aussi des répercussions importantes sur les travailleurs et travailleuses. Les libéraux font preuve d’une incompréhension totale des effets que ces changements auront sur les employé·es et le public voyageur.

« M. Trudeau doit donner l’assurance que la privatisation des services n’aura pas d’incidence sur le coût des déplacements des Canadien·nes ni sur la qualité des services de sécurité, a déclaré Stan Pickthall, vice-président général de l’AIMTA. À maintes reprises, Justin Trudeau a favorisé les intérêts des grandes entreprises et les a échangés contre les intérêts du reste d’entre nous. Les libéraux travaillent de concert avec les conservateurs d’Andrew Scheer pour s’assurer que la participation des travailleurs et travailleuses ne soit pas prise en compte. Faisons en sorte que cela ne se reproduise plus. »

Le NPD croit que le modèle de financement de l’ACSTA devrait être revu pour le rendre stable et prévisible afin de s’assurer que les normes internationales sont respectées. Un gouvernement néo-démocrate s’engage à revoir la décision des libéraux de Justin Trudeau et à faire passer l’intérêt des travailleurs et travailleuses et des Canadien·nes en premier.

-30-

Les Faits:

  • De janvier à juillet 2019, 29,4 millions de passagèr∙es ont transité par la plaque tournante la plus achalandée du Canada, l’aéroport international Pearson de Toronto, soit une hausse par rapport à l’an dernier.
  • L’essor de l’industrie du transport aérien amènera plus de passagèr∙es dans tous les aéroports canadiens, ce qui exige non seulement de l’efficacité, mais aussi le respect de normes de sécurité strictes qui protègent le public voyageur.
  • Au cours du processus budgétaire, les néo-démocrates ont tenté de mettre fin à la privatisation de l’ACSTA afin d’éviter la répercussion des coûts sur le public, l’érosion de la sécurité et les conditions de travail des travailleurs et travailleuses des aéroports.
  • Les libéraux au comité des finances et au comité des transports ont constamment refusé nos amendements et nos recommandations visant à supprimer cet article du projet de loi budgétaire.