12 avril 2019

Le NPD, un allié des producteurs agricoles

Les néo-démocrates dévoilent leur plan pour aider nos producteurs locaux et protéger la gestion de l’offre.

SAINT-HYACINTHE – Aujourd’hui, le chef du NPD, Jagmeet Singh, et la députée de Saint-Hyacinthe–Bagot, Brigitte Sansoucy, ont présenté le plan néo-démocrate pour défendre la gestion de l’offre et réaffirmer qu’ils sont des alliés pour le Québec. La gestion de l’offre est primordiale pour la survie des producteurs agricoles québécois et la vitalité économqiue de l’agriculture. Au Québec, c’est 60% de la production agricole totale qui est soumise à la gestion de l’offre, qui génère plus de 116 000 emplois.

« Le NPD est un allié du Québec. Les producteurs agricoles doivent être entièrement dédommagés et à long terme pour les pertes occasionnées par les trois brèches consécutives créées par les derniers accords commerciaux signés par les libéraux de Justin Trudeau et les conservateurs avant eux. Nous nous engageons à ne plus ouvrir de brèche supplémentaire dans les futurs accords de libre-échange, a ajouté le chef du NPD, Jagmeet Singh. Il faut cesser de sacrifier la gestion de l’offre dans les accords internationaux et protéger notre agriculture. Il est donc nécessaire de s’assurer de la réciprocité des normes avec nos partenaires commerciaux afin que nos producteurs agricoles compétitionnent à armes égales avec les produits qui entrent au Canada. Nous devons être fiers et valoriser l’agriculture d’ici puisqu’elle est produite en respectant de très hautes normes de qualité. »

En un seul mandat, Justin Trudeau aura cédé près de 8,4% de notre production et de notre transformation laitière, soit l’équivalent de la production annuelle de 1 200 fermes laitières moyennes au Québec. Les libéraux, comme les conservateurs avant eux, détruisent peu à peu notre système de gestion de l’offre et la vigueur de notre agriculture, par le fait même.

« La gestion de l’offre assure la vitalité de nos régions et contribue à notre souveraineté alimentaire. Les Québécois et Québécoises doivent être fiers du modèle qu’ils ont mis en place et doivent le soutenir! Depuis quelques années, il est devenu coutume d’utiliser les producteurs sous gestion de l’offre comme monnaie d’échange dans les négociations de nouvelles ententes commerciales, a déclaré la députée Brigitte Sansoucy. Le NPD n’a cessé de le répéter au cours des derniers mois, on est le seul parti à Ottawa qui s’engage à protéger intégralement la gestion de l’offre. »