8 mai 2019

Le parlement vote en faveur d’un plan d’action national pour la prévention du suicide

Charlie Angus affirme que le vote pour la motion M-174 est un moment d’espoir pour la population canadienne.

OTTAWA – Les député.es de tous les partis au Parlement ont appuyé à l’unisson l’appel du député du NPD Charlie Angus (Timmins–Baie James) pour la création d’un plan d’action national pour la prévention du suicide. Ce vote est historique, puisque le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir un tel plan national.

« C’est un moment historique, a déclaré M. Angus. C’est possible pour les parlementaires de travailler ensemble, au-delà des lignes de parti. La nécessité que le gouvernement fédéral joue un rôle positif en travaillant avec les organismes de santé, les communautés touchées et les Autochtones est évidente. Il s’agit ici de sauver des vies. »

Le Québec a développé un plan de prévention du suicide dans les années 1990, ce qui a entraîné une diminution de 50 % du suicide chez les jeunes. La motion M-174 demande au gouvernement de donner suite à une proposition de plan qui présente les importantes étapes ayant fait leurs preuves dans la réduction du risque de suicide partout au pays.

« Le travail d’élaboration et de mise en œuvre du plan reste à faire, et le gouvernement doit aller de l’avant rapidement. Nous devons nous assurer que les bases sont jetées avant l’élection pour poursuivre sur cette lancée, a ajouté M. Angus. Les Canadiens et les Canadiennes attendent cela depuis longtemps déjà. Le gouvernement leur doit de passer à l’action et de mettre quelque chose de concret en place. »

La motion de M. Angus a été appuyée par l’Association médicale canadienne, l’Association des infirmières et des infirmiers du Canada, la nation Nishnawbe Aski et l’Association canadienne pour la prévention du suicide.