20 août 2019

Le parti libéral du Canada : une vision incomplète en transport qui ne tient pas la route

Le porte-parole du NPD en matière de Transport et candidat à l’élection fédérale d’octobre, Robert Aubin (Trois-Rivières), a émis la déclaration suivante suite à la visite du Premier ministre :

« Les gens de la grande région de Trois-Rivières, comme tous ceux et celles qui bordent le corridor Québec-Toronto, ont besoin d’un transport collectif interrégional abordable qui permet de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les Trifluviens et Trifluviennes attendent depuis plus de 25 ans le retour du train passager à Trois-Rivières. Ils et elles avaient bon espoir qu’un changement de gouvernement et la nomination d’un ministre dans la région apporteraient de bonnes nouvelles en ce sens, mais grande fut leur déception.

Pendant ce temps, le gouvernement libéral de Justin Trudeau, à travers sa Banque de l’infrastructure, promet des investissements de 1,28 milliard de dollars dans le développement du REM, 1,2 milliard pour le tramway de Québec, 2 milliards pour le réseau Go en Ontario et 1,5 milliard pour la ligne verte à Calgary. Rien pour Trois-Rivières et les régions, sinon que des études et encore des études.

La vision libérale est incomplète et ne tient pas la route! Elle ressemble davantage au résultat de calculs électoraux.

Une stratégie globale de transport collectif devrait donner une place à la mobilité interurbaine. En prenant le train pour me rendre dans une autre ville, il va de soi qu’une fois sur place, je me déplace en transports collectifs alors qu’il en est tout autrement si j’arrive en automobile. Ainsi, aux milliards investis dans les grands centres urbains, les libéraux proposent aux régions un petit 71 millions pour un bureau d’étude sans aucune garantie que le projet de train à grande fréquence ira de l’avant.

Le NPD promet d’aller de l’avant dans le dossier de développement systémique du train à grande fréquence. Les gens de Trois-Rivières ont assez attendu et veulent faire leur part pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il faut avoir le courage d’agir pour notre planète. »