20 mars 2019

Le projet de loi du NPD pour faire de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation un jour férié est adopté

OTTAWA — Un pas de plus vers la réconciliation a été franchi aujourd’hui. La Chambre des communes a adopté le projet de loi C-369 de la députée du NPD Georgina Jolibois, visant à faire de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation un jour férié.

« Il s’agit d’une journée importante pour la réconciliation au Canada, a affirmé Mme Jolibois. Après 151 années de douleur et de souffrance infligées aux membres des Premières Nations, aux Métis et aux Inuits, il y aura maintenant une période consacrée à la réflexion et à la construction de liens afin de renforcer la société canadienne. »

Le projet de loi C-369 sera maintenant soumis au Sénat avant d’avoir force de loi. Mme Jolibois s’attend à ce que les prochaines étapes se déroulent rapidement.

« Avec la présence au Sénat du juge Murray Sinclair, qui a présidé la Commission de vérité et réconciliation, je m’attends à ce que le projet de loi aille de l’avant sans rencontrer beaucoup d’opposition, a ajouté Mme Jolibois. Je suis fière du travail que nous avons accompli pour obtenir ce résultat. Partout au pays, nous avons entendu les témoignages de nombreuses personnes métisses, inuites et des Premières Nations qui voulaient que cela se réalise. C’est un grand jour pour nous tous et toutes. »