9 janvier 2019

Les élections partielles sont une occasion d’envoyer un message à Justin Trudeau, selon Singh

BURNABY – Après plusieurs mois d’attente, le chef du NPD Jagmeet Singh a lancé mercredi sa campagne pour l’élection partielle dans Burnaby-Sud suite à l’annonce par le gouvernement Trudeau que le vote se tiendra le 25 février.

« La population canadienne est aux prises avec des coûts exorbitants pour se loger et avec des frais accessoires en santé qui ne cessent d’augmenter. Les gens s’inquiètent pour l’avenir de la planète et pour leur propre avenir, a déclaré M. Singh. Dans 47 jours, nous enverrons un message fort à Ottawa : les gens n’en peuvent plus d’attendre. »

Le siège de Burnaby-Sud est vacant depuis septembre dernier. Même si les libéraux ont déclenché des élections partielles en octobre pour un autre siège vacant en Ontario, ils ont refusé d’en faire de même dans Burnaby, niant ainsi à 110 000 personnes leur droit d’être représentées à Ottawa.

« Il y a beaucoup de déception ici envers le gouvernement Trudeau, qui a été élu sur une plateforme progressiste mais dont les réalisations sont pour le moins timides, a ajouté M. Singh. Avec un député néo-démocrate, les gens ont quelqu’un de leur côté, qui n’a pas peur de se battre pour ce qui est important pour eux. Ce n’est plus le temps pour les demi-mesures. »