1 avril 2019

Les libéraux ont laissé tomber les travailleurs et travailleuses de Windsor

OTTAWA – La semaine dernière, Fiat Chrysler (FCA) a annoncé qu’elle allait éliminer le troisième quart de travail à son usine d’assemblage de Windsor à compter du 30 septembre 2019. Les gens de Windsor subiront les conséquences alors que 1500 emplois directs seront perdus à cette usine. Après l’annonce de la fermeture de l’usine de GM à Oshawa, il s’agit d’un autre coup dévastateur pour les travailleurs et travailleuses du Canada, leurs familles et leurs communautés.

« Encore une fois, les familles vont se retrouver en difficulté parce que le gouvernement libéral n’a pas mis en place une stratégie nationale de l’automobile et a échoué à protéger les emplois du secteur manufacturier, a déclaré le chef du NPD, Jagmeet Singh. Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a eu de nombreuses occasions de faire la bonne chose en protégeant ces bons emplois. Au lieu de cela, il a abandonné le secteur manufacturier et les familles qui en dépendent. »

Le budget 2019 de Justin Trudeau ne contient aucun nouvel investissement dans le secteur automobile domestique, ce qui permettrait de sauver des emplois canadiens. À la place, les libéraux ont prévu 300 millions $ pour encourager l’achat de véhicules électriques, une mesure qui exclue le seul véhicule électrique construit au Canada, la Chrysler Pacifica hybride rechargeable. Le gouvernement a complètement abandonné le secteur manufacturier canadien.

« C’est une insulte à toutes nos entreprises et à l’ensemble des travailleurs et travailleuses de notre secteur automobile. Le NPD exige depuis longtemps une stratégie nationale de l’automobile, précisément afin d’éviter des pertes massives d’emplois comme celles-ci, qui sont dévastatrices pour les familles et les communautés, a commenté Brian Masse, porte-parole du NPD en matière d’innovation, de science et de développement économique. Les libéraux ne peuvent pas rester les bras croisés et attendre qu'il n'y ait plus d'industrie automobile au Canada. Ils doivent agir et investir maintenant pour assurer l'avenir des emplois dans le secteur manufacturier à Windsor et partout au Canada. »