27 juin 2019

Les néo-démocrates réclament la construction d'avions de chasse au Canada pour stimuler notre économie et créer des emplois

OTTAWA - Jeudi, le porte-parole du NPD en matière de Défense, Randall Garrison, a demandé au gouvernement libéral de Justin Trudeau d’utiliser une approche canadienne pour remplacer les vieux chasseurs CF-18 du Canada. Les néo-démocrates continuent d'appuyer un appel d'offres ouvert et transparent pour remplacer les chasseurs CF-18 vieillissants de l'Aviation royale canadienne, mais un appel d'offres [MC1] qui encourage les soumissionnaires à offrir le meilleur rapport qualité-prix pour le Canada.

« L'achat de nouveaux avions de chasse nous offre une occasion unique d'obtenir des avions qui répondent aux besoins des Canadiens et Canadiennes, tout en contribuant au maintien d'une industrie aérospatiale rigoureuse au Canada. C'est pourquoi je demande aujourd'hui au gouvernement d'établir des critères pour que le prochain appel d'offres accorde la priorité à la défense du territoire canadien et procure le maximum d'avantages à l'industrie aérospatiale canadienne en accordant plus de poids aux soumissionnaires désireux de construire ces avions au Canadaici », a insisté M. Garrison.

« Tout avion de chasse, pour être considéré, doit démontrer sa capacité à opérer dans toutes les régions géographiques uniques dau Canada, y compris dans l'Arctique, surtout compte tenu des menaces récentes à la souveraineté du Canada dans l'Arctique par d'autres grandes puissances aériennes, a ajouté M. Garrison. Et tout comme la Stratégie nationale de la construction navale a renforcé l'industrie canadienne de la construction navale, les avions de remplacement des CF-18 pourraient être construits au Canada, ce qui créerait des emplois indispensables nécessaires dans l'industrie aérospatiale canadienne dans des villes comme Montréal et Winnipeg. »

Les gouvernements conservateurs et libéraux successifs n'ont pas réussi à répondre aux besoins de l’Aviation royale canadienne, les CF-18 ayant été repoussés bien au-delà de leur durée de vie opérationnelle normale. On peut se demander si l'achat par les libérauxle gouvernement libéral de chasseurs australiens d'occasion aura une incidence importante sur la durée de vie de notre flotte actuelle.

« Les néo-démocrates accueillent favorablement ce nouvel appel d'offres, même s'il demeure difficile de comprendre comment ce gouvernement libéral a pu mettre quatre ans pour y arriver, a souligné M. Garrison. Pendant que le gouvernement libéral tergiversait, d'autres pays, comme le Danemark, ont organisé un appel d'offres, choisi un avion à réaction et en prendront possession bien avant que le Canada n'ait même franchi la ligne de départ. »

Les néo-démocrates encouragent fortement le gouvernement à accorder la priorité à l'achat d'avions de chasse capables de voler dans l'Arctique, tout en maintenant l'interopérabilité avec nos alliés.

« Pondérer l'appel d'offres afin de valoriser les capacités opérationnelles dans l'Arctique et la production au Canada ne devrait exclure aucun des soumissionnaires probables, d'autant plus que deux d'entre eux ont déjà indiqué que la construction des jets au Canada est faisable, a fait remarquer M. Garrison. Nos femmes et nos hommes en uniforme méritent le meilleur équipement et le meilleur soutien possible pour exécuter le travail difficile et dangereux que nous leur demandons d'accomplir. C'est l'occasion de renouveler de façon significative l'Aviation royale canadienne et de faire croître par la même occasion notre secteur manufacturier de pointe. »