6 décembre 2018

Les risques liés à l’expansion de Trans Mountain surpassent les avantages potentiels

OTTAWA – Mercredi dernier, le porte-parole du NPD en matière de finances, Peter Julian, a présenté le mémoire du NPD fédéral à l’Office national de l’énergie (ONE) relativement aux plans d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain. Les néo-démocrates croient que ce processus d’examen doit être remanié afin de rétablir la confiance du public dans la capacité de notre système réglementaire à protéger notre environnement et la sécurité de la population canadienne.

« Il est évident que l’analyse coûts-avantages de l’expansion de Trans Mountain ne se solde pas en faveur du projet, a affirmé M. Julian. Les risques considérables qu’il pose à notre environnement, à la vie marine et aux communautés côtières; la violation des droits des Autochtones; et les milliards de dollars pour lesquels les contribuables feront les frais : tout cela dépasse largement l’avantage économique potentiel. »

Le gouvernement libéral défend la position trompeuse selon laquelle les entités de Trans Mountain ont généré 70 millions de dollars pour le gouvernement. Ce que le gouvernement de M. Trudeau ne dit pas à la population canadienne, c’est que tout revenu présenté s’érode rapidement lorsque l’on prend en compte les intérêts qui ont été facturés à Trans Mountain pour financer la dette qui résulte de la transaction. En septembre seulement, Trans Mountain a dû assumer 21 millions de dollars en frais d’intérêts.

« Sans la comptabilité malhonnête du ministre des Finances, les revenus annualisés présentés par le gouvernement libéral deviennent en fait des coûts annualisés qui représentent une perte de dizaine de millions de dollars, a ajouté M. Julian. Il est fondamentalement irresponsable que le gouvernement prétende qu’il y a un surplus sans prendre en compte le paiement des intérêts. La population canadienne doit déjà assumer des dizaines de millions de dollars en coûts additionnels sur une base annuelle. Le comportement trompeur du gouvernement est inacceptable. »