30 janvier 2019

Pour aider les travailleurs et les entreprises, débarrassez-vous des tarifs, exige le NPD

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD a demandé au gouvernement libéral de Justin Trudeau de faire tout en son pouvoir pour se débarrasser des tarifs douaniers injustes sur l’acier et l’aluminium qui forcent les petites entreprises à travers le pays à fermer leurs portes et à envoyer leur personnel au chômage. Les néo-démocrates ont répété cette demande suite à l’annonce dans les médias que les États-Unis avaient levé les sanctions contre un géant russe de l’aluminium, tandis que les tarifs envers le Canada restent en place.

« Les travailleuses et travailleurs du Canada en ont assez de perdre leur emploi parce que le gouvernement libéral ne veut pas se tenir debout pour eux. Alors que la Russie a été capable d’aider une compagnie russe, le Canada est toujours incapable de faire enlever les tarifs de Trump qui continuent de nuire à nos entreprises et à nos travailleurs et travailleuses, a souligné la porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey. Les libéraux doivent agir de toute urgence : nos emplois sont en jeu. Ils doivent présenter clairement à la population leur plan pour se débarrasser de ces tarifs dévastateurs. »

Ces tarifs injustes des États-Unis sont en place depuis huit mois et ont eu des effets tragiques sur les entreprises à travers le pays. Certaines de ces entreprises ont été contraintes à mettre à pied leurs employé·es, voire à fermer leurs portes, laissant ainsi des familles canadiennes sans gagne-pain. Les néo-démocrates ont insisté pour que le gouvernement de Justin Trudeau s’assure d’éliminer ces tarifs avant de signer le nouvel ALENA, mais il a plutôt choisi de ratifier l’entente même si les tarifs n’avaient pas été abolis.

« Cela fait longtemps que nous n’avons pas entendu le gouvernement libéral parler des tarifs que les États-Unis imposent sur notre aluminium et notre acier. Il brille par son absence dans ce dossier, a ajouté la porte-parole du NPD en matière de travail, Karine Trudel. Dans ma circonscription de Jonquière, ces tarifs injustes affectent des milliers de familles et menacent des milliers de bons emplois. Ces travailleurs et travailleuses et leurs familles ont le droit de savoir ce que le gouvernement libéral compte faire pour abolir ces tarifs. »