18 août 2019

NPD : Il reste encore beaucoup à faire pour la défense des droits des personnes LGBTQI2s+

Avant de participer au défilé de Fierté Montréal, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

« Il me fait plaisir d’être présent, cette année encore, aux festivités de Fierté Montréal. Je suis excité à l’idée de me retrouver dans les rues de Montréalpour marcher aux côtés de Québécoises et Québécois progressistes. Malgré les progrès réalisés dans la défense des droits de la communauté LGBTQI2S+,il reste encore beaucoup à faire afin que ces personnes puissent vivre dans un environnement sans haine ni préjugés.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a fait de belles promesses, mais n’apas été en mesure de livrer la marchandise. Par exemple, l’un des revers les plus importants de ces dernières années, c'est la décision du gouvernement libéral de maintenir l’interdiction discriminatoire du don de sang par deshommes ayant des rapports sexuels avec d’autres personnes identifiées comme hommes à la naissance.

Un gouvernement néo-démocrate mettra fin à l’interdiction discriminatoire du don de sang et mettra en place des politiques fondées sur des données probantes de santé publique pour assurer l’approvisionnement en sang.

En ce qui a trait à l’orientation sexuelle et l’expression de genre, il est inconcevable que des pratiques dommageables, telles que les prétendues « thérapies de conversion », aient toujours lieu au Canada. Ces actions créentdes préjudices et ne font que marginaliser un segment de la population.

Le NPD s’engage à élaborer un plan d’action national et à collaborer avec les provinces afin d’interdire ces « thérapies de conversion » pour les jeunes. Nous travaillerons toujours pour un monde plus inclusif où nous sommes tous et toutes libres d’affirmer notre identité et d’aimer qui nous aimons. »