3 avril 2019

Un allié pour le Québec, le NPD dévoile son plan pour que tous les québécois.es paient moins cher pour leurs médicaments

OTTAWA - Le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice et Brigitte Sansoucy, présidente du caucus québécois du NPD, ont annoncé un régime d'assurance-médicaments pour aider le Québec à bonifier son programme avant-gardiste afin qu’il soit plus complet et que l’ensemble des Québécois et Québécoises paient moins cher pour leurs médicaments.

« En mettant sur pied un système d'assurance-médicaments hybride en 1997, le Québec a une fois de plus démontré son caractère progressiste. Toutefois, à cause de l'inaction et du manque de volonté du gouvernement fédéral, les Québécoises et Québécois paient toujours trop cher pour leurs médicaments, a déclaré Mme Sansoucy. L'approche privilégiée par les libéraux de Justin Trudeau bénéficiera, une fois de plus, aux grandes compagnies pharmaceutiques et d'assurances. Les néo-démocrates, nous, on veut aider les gens. »

Personne ne devrait avoir recours à sa carte de crédit pour se procurer les médicaments dont il ou elle a besoin. Contrairement aux libéraux, le NPD souhaite être un allié du Québec. Avec Ottawa qui fait sa juste part, tous bénéficieront d'un système d'assurance-médicaments de qualité.

« Aujourd'hui, le NPD propose un programme d'assurance-médicaments universel, public et complet, a ajouté M. Boulerice. Avec le plan néo-démocrate, plus personne n'aura besoin de s'endetter pour avoir accès à ses médicaments. Les familles économiseront plus de 500 $ par année alors que les entreprises, les PME, épargneront plus de 600 $ annuellement. Ce plan rendra possibles des économies qui se chiffrent entre 1 et 3 milliards de dollars seulement pour le Québec. Il est grand temps d'avoir un gouvernement qui travaille pour le vrai monde et non pour les riches compagnies pharmaceutiques et d'assurances. »