8 août 2019

Un an plus tard : Justin Trudeau se range du côté de Sears au détriment des retraitées

Les néo‑démocrates réclament un nouvel accord pour les retraité∙es de Sears Canada

OTTAWA – À l'occasion du premier anniversaire de la réduction officielle de 30 % des pensions des retraité∙es à la suite de la faillite et de la fermeture de Sears Canada, le NPD se bat toujours pour obtenir un nouvel accord pour les ancien∙nes employé∙es de l’entreprise.

Lorsque Sears a fermé ses portes en 2018, 18 000 retraité∙es ont appris que les régimes de retraite établis avec leur argent ne seraient pas versés comme prévu. Avec La vision du NPD : des résultats pour vous! nous prioriserons les retraité∙es en cas de faillite d’une entreprise. Nous ferons en sorte que les obligations non capitalisées envers les travailleurs et travailleuses au titre des pensions et des indemnités de départ constituent la priorité absolue.

« Si les libéraux n’avaient pas laissé les grandes entreprises s’en tirer à bon compte pour le vol des pensions, les travailleurs et travailleuses de Sears Canada n’auraient pas à assumer les frais juridiques nécessaires pour défendre leurs droits, a déclaré Jagmeet Singh, chef du NPD. Les libéraux et les conservateurs ont tourné le dos aux travailleurs et travailleuses pour faciliter la vie d’une grande entreprise et de ses dirigeant∙es ».

Avec La vision du NPD nous empêcherons les entreprises de payer les dirigeant∙es lorsque les pensions des retraité∙es sont sous‑capitalisées. De plus, elle créera un programme d’assurance retraite obligatoire, financé par le secteur.

Le porte‑parole du NPD en matière de Pensions, Scott Duvall (Hamilton Mountain), a présenté un projet de loi à la Chambre des communes visant à modifier la Loi sur la faillite et l'insolvabilité pour mettre fin au vol des pensions par les grandes entreprises.

« Les libéraux de Justin Trudeau et les conservateurs d’Andrew Scheer n’ont rien fait pour aider les travailleurs et travailleuses privé∙es de leur pension à cause de la cupidité des entreprises, a déclaré Duvall. Au lieu de renforcer le soutien aux travailleurs, travailleuses et aux retraité∙es du Canada, ils se sont rangés du côté des riches entreprises pour fragiliser les régimes de retraite : quelle aberration! Les néo‑démocrates estiment que les Canadiennes et Canadiens méritent une retraite digne et sûre. Nous nous battrons sans répit pour protéger les pensions que les travailleurs et travailleuses ont bien méritées ».