Bâtir une économie
qui fonctionne mieux
pour plus de gens

Gagner sa vie devient de plus en plus difficile pour les Canadiennes et Canadiens. Les gens, en particulier les jeunes, ont du mal à trouver un emploi stable, à temps plein, avec des avantages sociaux. Ils doivent donc jongler avec des emplois à temps partiel et ont du mal à joindre les deux bouts.

La croissance du travail précaire et mal rémunéré est le résultat de décennies de décisions des gouvernements libéraux et conservateurs. De l’abandon du salaire minimum fédéral dans les années 1990 au fait qu’ils demandent aujourd’hui aux Canadiennes et Canadiens de « s'habituer » au travail précaire à court terme.

Les néo-démocrates savent que les emplois de qualité où les gens sont traités équitablement font toute la différence pour les familles canadiennes. Faisons en sorte que les personnes qui travaillent d’arrache-pied obtiennent des salaires équitables et les conditions de travail qu’elles méritent.

Des résultats pour vous

Un nouvel accord plus équitable pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs
Rendons le travail plus équitable et plus stable pour tout le monde, en créant 300 000 emplois, en améliorant la protection des travailleuses et travailleurs contractuels et des stagiaires, et en établissant un salaire minimum fédéral.
Une formation professionnelle et de la formation continue plus accessibles pour tout le monde
Créons plus d'opportunités pour tout le monde, en offrant davantage de formations et des services de soutien plus souples, afin d'aider les personnes au chômage, les travailleuses et travailleurs précaires et en transition.
Soutenir les petites entreprises
Les petites entreprises créent des emplois dans les collectivités partout au Canada : éliminons les taxes injustes imposées aux entreprises familiales et aidons les entreprises à économiser de l’argent et à croître plus rapidement.
Un commerce équitable qui fait croître notre économie et bénéficie à plus de gens
Les accords commerciaux doivent profiter aux Canadiennes et Canadiens, et non nuire aux industries ni faire perdre des emplois. Défendons les travailleuses et travailleurs, mettons fin aux tarifs inéquitables et protégeons les Canadiennes et Canadiens d'accords inéquitables.
Renforcer les industries canadiennes et soutenir les emplois de qualité
Les industries canadiennes doivent prospérer. Préservons les emplois sur lesquels les familles comptent et protégeons les emplois canadiens, tout en stimulant l’innovation et en attirant les investissements.
Redynamiser une industrie automobile « fabriqué au Canada »
Des emplois de qualité dans le secteur de l’automobile ont aidé à bâtir de nombreuses collectivités, mais aujourd’hui, les travailleuses et travailleurs se sentent abandonnés. Protégeons-les et aidons l’industrie canadienne à devenir un chef de file dans la construction des automobiles de demain.
Lutter pour des emplois manufacturiers de qualité
Au cours des deux dernières décennies, nos collectivités ont perdu des centaines de milliers d'emplois dans le secteur manufacturier. Battons-nous pour le secteur manufacturier canadien et protégeons les emplois de qualité.
Stimuler l'innovation aérospatiale
Notre secteur aérospatial doit se développer : aidons les entreprises aérospatiales canadiennes de toutes tailles et permettons-leur de devenir des chefs de file mondiaux de l'aviation propre.
Accroître le succès du secteur de la haute technologie
Fournissons un soutien durable et à long terme aux innovatrices et innovateurs canadiens pour optimiser la croissance et exploiter nos atouts. Investissons également dans de nouvelles technologies à faible émission de carbone.
Soutenir un secteur agricole prospère
L’alimentation est au cœur de nos collectivités et de notre économie. Travaillons avec les agricultrices et agriculteurs, les productrices et producteurs et les familles canadiennes, au lieu de laisser les gens se débrouiller seuls face aux changements climatiques et au stress financier.
Faire croître l'industrie forestière canadienne
À mesure que notre environnement change, l’industrie forestière doit s’adapter. Travaillons avec elle pour faire en sorte que le secteur forestier canadien continue de prospérer, tout en respectant les normes environnementales les plus strictes.
Une pêche forte et durable
La pêche fait partie intégrante de notre culture et de notre économie. Soutenons nos pêcheuses et nos pêcheurs, protégeons nos habitats marins et collaborons avec les collectivités autochtones pour protéger nos côtes.
Des solutions pour l'équité fiscale
Pendant des décennies, les gouvernements à Ottawa ont réduit les services sur lesquels nous comptons, tout en accordant des allégements fiscaux à leurs riches ami.es. Faisons payer aux plus riches leur juste part.

Un nouvel accord plus équitable pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs

Les néo-démocrates croient que le gouvernement fédéral a un rôle important à jouer pour améliorer les conditions de travail, le rendre plus équitable et plus stable pour tout le monde. Nous croyons que l’adhésion à un syndicat est le meilleur moyen d’accéder à la classe moyenne et cela améliore la situation des travailleuses et travailleurs, ainsi que de toute notre économie.

C’est pourquoi les néo-démocrates croient qu’il devrait être plus facile, pas plus difficile, de se joindre à un syndicat qui protègera vos droits et s’assura que les conditions de travail sont équitables. Nous défendrons la formule Rand afin que les syndicats puissent représenter efficacement les travailleuses et travailleurs, et nous continuerons à nous opposer aux lois sévères qui suspendent les droits à la négociation et à faire la grève.

Les néo-démocrates s’assureront que les travailleuses et travailleurs et les employeurs puissent travailler ensemble pour améliorer la santé et la sécurité au travail, pour éliminer les conditions de travail dangereuses et pour assurer la protection des dénonciatrices et dénonciateurs. Nous croyons qu’il est temps de mettre à jour le Code canadien du travail afin d’améliorer les dispositifs de protection des travailleuses et travailleurs et d’interdire pour de bon le recours à des travailleuses et travailleurs de remplacement lors de conflits de travail.

Pour s’assurer que les Canadiennes et Canadiens puissent réussir dans un avenir à faibles émissions de carbone, le gouvernement fédéral doit prendre des mesures pour assurer la formation et l’adaptation en vue du prochain boum économique, en veillant à ce que les investissements publics soient dirigés vers les énergies propres, les infrastructures durables et l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les collectivités partout au pays. Les néo-démocrates créeront au moins 300 000 emplois de qualité au cours d’un premier mandat avec Le courage d’agir – Pour l’urgence climatique et des emplois de qualité, qui s’attaque à la crise climatique tout en améliorant la qualité de vie pour tout le monde au Canada.

Pendant trop longtemps, les gouvernements libéraux et les conservateurs ont refusé de s’attaquer aux bas salaires. Ce n’est pas acceptable que des Canadiennes et Canadiens se lèvent tous les matins et travaillent 40 heures par semaine tout en vivant encore sous le seuil de pauvreté. Les néo-démocrates croient que tout le monde mérite un salaire décent. Notre gouvernement mettra en place un salaire minimum fédéral de 15 $ l’heure qui couvrira plus de 900 000 travailleuses et travailleurs. Non seulement cela aidera des centaines de milliers de personnes, mais cela établira aussi une norme pour un salaire équitable et suffisant pour vivre à l’échelle du Canada.

À l’heure actuelle, sans accès à des avantages sociaux comme l’assurance-maladie complémentaire et les soins dentaires, les travailleuses et travailleurs temporaires gagnent environ 75 % de ce que font les employé.es permanent.es, un écart qui frappe plus durement les travailleuses et travailleurs vulnérables et à statut précaire, incitant les employeurs à limiter le nombre de postes à temps plein qu’ils offrent. Cette situation est inacceptable. C’est pourquoi nous mettrons en place des règles pour exiger que les travailleuses et travailleurs à temps partiel et les travailleuses et travailleurs contractuel.les soient rémunéré.es de façon équitable face aux travailleuses et travailleurs à temps plein.

L’utilisation effrénée des stages non-rémunérés expose les jeunes travailleuses et travailleurs à des abus. Les libéraux avaient promis de mettre fin aux stages non-rémunérés injustes, mais ils n’ont rien fait. Un gouvernement néo-démocrate interdira immédiatement les stages non-rémunérés qui ne sont pas effectués dans le cadre d’un programme d’éducation.

Enfin, les employé.es de la fonction publique contribuent de façon incroyable à notre pays, et méritent un gouvernement, et un employeur, qui les traite avec respect. Les néo-démocrates vont remplacer le système de paie Phénix défaillant qui a été mis en place par les gouvernements conservateurs et les libéraux, et vont veiller à ce que les travailleuses et travailleurs touché.es reçoivent une indemnisation équitable. Nous allons aussi travailler à réduire la sous-traitance au gouvernement fédéral, une pratique inefficace et coûteuse qui n’a cessé de croître sous le gouvernement libéral, et nous allons prendre des mesures pour mettre fin au harcèlement dans les milieux de travail fédéraux.

Une formation professionnelle et de la formation continue plus accessibles pour tout le monde

La technologie transforme rapidement le monde du travail. Ces changements peuvent entraîner une croissance économique, mais les travailleuses et travailleurs doivent pouvoir bénéficier de ce progrès et de la prospérité qui en découle. Or, au lieu de faire en sorte de créer plus d’opportunités pour tout le monde, le gouvernement libéral a malheureusement décidé d’exclure les chômeuses et chômeurs ou les personnes à statut précaire, soit celles qui ont le plus besoin de soutien, et de possibilités d’obtenir une formation rémunérée.

Les néo-démocrates savent que nous pouvons faire mieux pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs. Nous sommes déterminés à travailler avec les provinces pour faire en sorte que les Canadiennes et Canadiens aient accès à l’éducation tout au long de leur vie professionnelle, y compris à de la formation et du perfectionnement proactif, ainsi qu’à un soutien lorsqu’ils sont sans emploi. Notre vision implique des possibilités de formation suffisamment souples pour s’adapter à la vie chargée des gens, et suffisamment significative pour améliorer réellement les perspectives d’emploi.

Pour y arriver, nous allons modifier les règles de l’assurance-emploi afin de permettre aux travailleuses et travailleurs qui quittent leur emploi pour retourner à l’école d’être admissibles aux prestations d’assurance-emploi, de sorte que les familles puissent compter sur un certain revenu durant cette période de transition. Nous allons aussi élargir les possibilités pour les travailleuses et travailleurs dans des secteurs et régions désignés de suivre une formation financée par l’assurance-emploi avant de perdre leur emploi, tout en favorisant l’investissement afin de s’assurer que les économies régionales créent des emplois de qualité qui soutiennent les familles et les collectivités. Enfin, pour nous assurer que les entreprises investissent dans la formation dont les Canadiennes et Canadiens ont besoin, un gouvernement néo-démocrate exigera que les employeurs consacrent au moins 1 % de leur masse salariale à la formation de leurs employé.es chaque année.

Afin d’apporter ces changements, nous allons travailler en étroite collaboration avec les provinces pour établir les priorités nationales en matière de formation et créer un nouveau Fonds de développement et de possibilités pour les travailleuses et travailleurs pour élargir les options de formation au-delà des personnes admissibles à l’assurance-emploi. Ce fonds sera administré par les provinces, avec un soutien dédié aux travailleuses et travailleurs marginalisé.es, aux gens dans des secteurs en transition et à des initiatives visant à améliorer l’alphabétisation et les compétences essentielles.

Soutenir les petites entreprises

Les petites entreprises sont le moteur de la création d’emplois au Canada et une composante importante de toutes les collectivités du pays. Les petites entreprises ont besoin d’un gouvernement qui les aide à accéder aux services et aux infrastructures dont elles ont besoin pour prospérer et prendre de l’expansion, tout en investissant dans une main-d’oeuvre talentueuse et en bonne santé.

Les néo-démocrates croient que les petites entreprises doivent avoir accès à tout le soutien dont elles ont besoin pour croître, innover et demeurer concurrentielles au Canada et partout dans le monde. C’est pourquoi nous avons défendu la réduction des impôts des petites entreprises, nous sommes opposés aux frais injustes imposés aux marchands, et nous sommes battus pour qu’il soit plus facile de transférer les petites entreprises à la prochaine génération.

Au gouvernement, les néo-démocrates vont continuer à travailler fort pour les petites entreprises en s’attaquant aux problèmes qui les affectent, comme les frais marchands élevés imposés par les compagnies de cartes de crédit.

Notre plan pour un régime public et universel d’assurance-médicaments permettra également aux entreprises d’économiser environ 600 $ chaque année pour chaque employé.e qui bénéficie d’une assurance-maladie complémentaire. Cela signifie que toutes les petites entreprises seront assurées que leurs employé.es reçoivent les médicaments d’ordonnance dont ils ont besoin.

Nous allons aussi faciliter la transmission de l’entreprise familiale aux prochaines générations, grâce à une nouvelle mesure législative qui mettra fin au traitement fiscal inéquitable des transferts familiaux de petites entreprises.

Pour aider les petites entreprises canadiennes à se lancer sur la scène mondiale, un gouvernement néo-démocrate va simplifier l’accès aux services gouvernementaux d’exportation et faciliter les percées dans les marchés étrangers. Nous allons également fournir aux petites et moyennes entreprises un point de contact unique pour les aider à faciliter les processus réglementaires et à assurer la conformité, ce qui permettra aux entrepreneurs de consacrer plus de temps au développement de leur entreprise.

Nous reconnaissons également que la pénurie de main-d’oeuvre constitue un obstacle majeur pour de nombreuses petites entreprises qui exercent leurs activités dans des régions rurales. Nous ferons ainsi de nouveaux investissements importants dans la formation des Canadiennes et Canadiens et nous augmenterons le soutien aux groupes traditionnellement sous-employés, afin que les personnes qui en font partie puissent accéder à des emplois de qualité offrant des salaires équitables.

Un commerce équitable qui fait croître notre économie et bénéficie à plus de gens

La population canadienne sait que le commerce est essentiel à notre réussite économique, mais elle s’attend à ce que les accords commerciaux soient équitables, qu’ils respectent les droits de la personne, protègent l’environnement et protègent les intérêts des travailleuses et travailleurs et des collectivités du Canada. Malheureusement, sous les gouvernements libéraux et conservateurs, les négociations commerciales ont trop souvent nui aux industries canadiennes et nous ont coûté trop d’emplois.

Les néo-démocrates sont en faveur d’un commerce équitable qui ouvre des débouchés dans toutes les régions du pays, tout en protégeant nos industries et en faisant respecter les normes du travail, les protections environnementales et les droits de la personne. C’est pourquoi nous allons toujours défendre les travailleuses et travailleurs du Canada dans les négociations commerciales, protéger la gestion de l’offre et nous opposer aux tarifs douaniers injustes.

Nous nous engageons à améliorer la transparence des négociations commerciales, afin que les Canadiennes et Canadiens puissent comprendre clairement les coûts et les avantages de tout accord proposé et avoir leur mot à dire avant qu’il soit signé. C’est pourquoi un gouvernement néo-démocrate aura des discussions directement avec les Canadiennes et Canadiens au sujet des coûts et des avantages prévus d’éventuels accords commerciaux, tout en s’assurant que tous les accords commerciaux soient conformes à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Nous évaluerons tous les accords commerciaux potentiels en fonction de leurs répercussions sociales, environnementales et sexospécifiques.

Une fois rendus à la table de négociations, les Canadiennes et Canadiens savent qu’il y a des choses sur lesquelles nous ne devrions pas faire de compromis, comme les mesures de règlement des différends entre investisseurs et États, qui donnent trop de pouvoir aux entreprises et qui minent les règles qui nous assurent sécurité et santé. Les accords commerciaux doivent comporter des mesures de protection exécutoires en matière de travail, de droits de la personne et d’environnement. Par ailleurs, les néo-démocrates vont toujours protéger les Canadiennes et Canadiens contre les mesures qui peuvent faire augmenter le coût des produits pharmaceutiques, affaiblir nos protections culturelles ou miner le droit à la vie privée.

Un gouvernement néo-démocrate en fera également davantage pour défendre les travailleuses et travailleurs et les collectivités du Canada contre les pratiques commerciales déloyales. Nous allons moderniser le système de recours commerciaux du Canada et nous assurer que les syndicats aient pleine autorité dans les cas liés au libre-échange et qu’ils auront la capacité d’initier des procédures de règlement des différends commerciaux comme c’est le cas dans d’autres pays.

Renforcer les industries canadiennes et soutenir les emplois de qualité

Des aciéries aux usines d’automobiles, des fermes aux entreprises de technologie de pointe : les industries canadiennes alimentent notre économie et soutiennent les emplois sur lesquels comptent les familles partout au pays. Or, les gouvernements libéraux et conservateurs n’ont pas tenu compte de la nécessité d’appuyer l’industrie canadienne depuis trop longtemps : ils ont sacrifié des avantages dans des accords commerciaux et ils ont négligé d’investir dans l’aide ciblée dont nos industries ont besoin pour prospérer.

Si nous faisons les bons choix dès maintenant, nous pouvons faire du Canada un endroit plus attrayant pour investir, protéger et créer des emplois de qualité pour l’avenir, et faire de l’industrie canadienne un chef de file mondial dans un marché en pleine évolution. Nous veillerons à ce que les travailleuses et travailleurs du Canada soient au coeur d’une stratégie solide pour stimuler l’innovation et la compétitivité, maintenant et à long terme. À mesure que notre économie basée sur l’énergie propre prendra de l’expansion, nous protégerons et créerons des emplois de qualité pour les familles d’aujourd’hui et de demain.

Pour commencer, les néo-démocrates vont renforcer et moderniser la Loi sur Investissement Canada afin de protéger les emplois canadiens, et nous allons réparer les dommages causés par le gouvernement libéral, qui permet aux investisseurs étrangers de prendre le contrôle d’entreprises canadiennes sans examen de la sécurité nationale. Nous allons abolir l’agence boiteuse Investir au Canada et créer iCanada : un guichet unique au sein du gouvernement fédéral qui contribuera à attirer des investisseurs au Canada et transformer leurs plans en réalité, afin de promouvoir l’industrie canadienne sur la scène internationale.

Redynamiser une industrie automobile « fabriqué au Canada »

Pendant des générations, des millions de familles canadiennes ont été soutenues par des emplois de qualité dans l’industrie de l’automobile et des pièces. Ces emplois ont aidé à bâtir bon nombre de nos communautés. Aujourd’hui, nous devons protéger et conserver ces emplois, tout en attirant dans les collectivités canadiennes la prochaine génération de fabrication automobile.

Les travailleuses et travailleurs ne doivent jamais se sentir abandonné.es par leur gouvernement. C’est pourtant exactement ce qu’un grand nombre de travailleuses et travailleurs de l’automobile et leurs familles ressentent aujourd’hui, résultat des choix faits par les gouvernements libéraux et conservateurs.

Pendant des années, les néo-démocrates, les syndicats et les constructeurs d’automobiles ont exercé des pressions sur les gouvernements libéraux et conservateurs successifs pour qu’ils adoptent une Stratégie pancanadienne de l’automobile afin de soutenir l’économie canadienne de l’assemblage direct et de la chaîne d’approvisionnement du secteur de l’automobile. C’est maintenant plus urgent que jamais, alors que nous constatons la dévastation causée par la fermeture de l’usine d’assemblage automobile de General Motors à Oshawa et les mises à pied à l’usine Chrysler-Fiat de Windsor.

Au lieu d’agir, les libéraux ont abandonné le secteur de l’automobile. Ils ont aboli le Fonds d’investissement pour le secteur automobile et se sont contentés de recommandations visant à protéger les emplois du « tsar de l’automobile » du Canada, en se traînant les pieds depuis quatre ans pendant que des milliers de Canadiennes et Canadiens perdaient leur emploi.

Le secteur de l’automobile, les travailleuses et travailleurs et les collectivités qui en dépendent comptent, et les néo-démocrates vont toujours se battre pour eux. Un gouvernement néo-démocrate convoquera d’urgence un sommet de l’automobile avec des leaders provinciaux, municipaux, patronaux et syndicaux afin de dégager un consensus sur une Stratégie pancanadienne de l’automobile afin d’attirer et de conserver les emplois et les investisse¬ments. Cette stratégie permettra de s’assurer que les gammes de produits et les procédés de fabrication canadiens sont adaptés pour répondre aux besoins changeants des consommateurs et à l’évolution des réalités de l’industrie manufacturière – tout en protégeant les travailleuses et travailleurs à long terme.

De plus, nous allons rétablir le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile et verser des contributions libres d’impôt aux constructeurs automobiles pour aider à assurer la capacité de production de la prochaine génération. Nous allons aussi commander une étude indépendante sur les causes et les conséquences du déficit commercial pour les produits de l’automobile avec le Mexique qui proposera des stratégies potentielles pour le réduire.

Par ailleurs, les néo-démocrates vont s’engager à acheter, dans la mesure du possible, des voitures fabriquées au Canada pour le parc automobile du gouvernement fédéral et s’assurer que les subventions fédérales pour les automobiles à zéro émission privilégient les véhicules fabriqués au Canada.

En raison du manque de vision et d’actions des gouvernements libéraux et conservateurs, le Canada est à la traîne par rapport à de nombreux pays quant à la fabrication des véhicules d’avenir, alors que nous devrions être un chef de file en matière de technologie de véhicules autonomes, hybrides et électriques. Il est temps de rattraper ce retard et de prendre les devants.

Les néo-démocrates vont aider l’industrie canadienne à devenir un chef de file dans le développement et la fabrication des véhicules de demain. Nous allons travailler avec les syndicats et l’industrie pour nous assurer que les travailleuses et travailleurs du Canada possèdent les compétences nécessaires pour bénéficier de l’adoption de ces nouvelles technologies et faire augmenter la demande en s’assurant que les incitatifs fédéraux pour l’achat de véhicules zéro-émissions donne priorité aux véhicules fabriqués au Canada. Acheter des véhicules zéro-émissions fabriqués au Canada pour le parc de véhicules gouvernementaux nous aidera à mener par l’exemple en ce qui a trait au développement durable, tout en créant des emplois de qualité ici au pays.

Enfin, un gouvernement néo-démocrate donnera à Exportation et développement Canada, conformément à son statut commercial autonome, un mandat plus solide pour recruter et conserver les investissements dans les usines automobiles et la fabrication axée sur l’exportation ici, au Canada.

Lutter pour des emplois manufacturiers de qualité

Le secteur manufacturier a contribué à bâtir le Canada et les emplois dans ce secteur doivent continuer à bâtir l’avenir du Canada.

Malheureusement, les gouvernements libéraux et conservateurs successifs ont ignoré la base manufacturière du Canada, ce qui a entraîné la perte de centaines de milliers d’emplois manufacturiers au cours des deux dernières décennies. Justin Trudeau a abandonné ce secteur et a même admis que le gouvernement libéral est en train de « délaisser progressivement les emplois du secteur manufacturier ».

Les néo-démocrates savent que ce secteur et ces emplois sont vitaux pour de nombreuses collectivités partout au pays. Nous sommes déterminés à lutter pour bâtir un avenir fort et robuste pour le secteur manufacturier canadien.

Un gouvernement néo-démocrate réunira tous les paliers gouvernementaux, des chefs d’entreprise et des dirigeants syndicaux, afin d’élaborer une stratégie industrielle pour bâtir une économie manufacturière de pointe à faible intensité de carbone au Canada, qui offrira des emplois de qualité aux travailleuses et travailleurs de la classe moyenne. Nous prendrons également des mesures pour accroître le marché intérieur des produits manufacturés canadiens et fournirons un soutien stratégique à nos industries de l’acier et de l’aluminium, longtemps négligées, afin d’attirer et de conserver des emplois et des investissements dans les collectivités partout au pays.

Lorsque le gouvernement libéral a signé un nouvel accord commercial avec les États- Unis, qui contenait des tarifs douaniers dommageables sur l’acier et l’aluminium, les néo-démocrates se sont battus aux côtés des syndicats et de l’industrie pour que ces tarifs soient levés de façon permanente, et ils ont gagné. Il reste toutefois encore beaucoup de travail à faire pour protéger les emplois ca¬nadiens contre le risque que les États-Unis imposent de nouveaux tarifs. Pour les néo-démocrates, aucun tarif douanier sur notre acier ou notre aluminium ne sera acceptable. C’est pourquoi nous adopterons des mesures pour stabiliser le marché canadien de l’acier et protéger le secteur contre les pratiques prédatrices des producteurs étrangers qui sont exclus d’autres marchés.

Les gouvernements libéraux et conservateurs n’ont pas utilisé les marchés publics d’acquisition d’infrastructures du gouvernement canadien pour soutenir l’économie manufacturière du Canada et ont souvent négocié des accords commerciaux qui mettent en péril les politiques d’approvisionnement intérieur. Les néo-démocrates exigeront l’utilisation d’acier et d’aluminium fabriqués au Canada pour les projets d’infrastructure partout au pays.

Stimuler l'innovation aérospatiale

L’industrie aérospatiale canadienne est à la fine pointe de l’innovation mondiale et soutient des milliers d’emplois de qualité. Au lieu de fournir un soutien fiable et à long terme pour stimuler ce succès, les gouvernements libéraux et conservateurs ont adopté une approche fragmentaire, projet par projet en ce qui concerne les investissements dans le secteur de l’aérospatiale.

Les néo-démocrates veulent que notre industrie aérospatiale prenne de l’expansion et nous avons un plan qui aidera les entreprises aérospatiales canadiennes de toutes tailles à commercialiser de nouvelles technologies, à renforcer la compétitivité et à former des travailleuses et travailleurs pour des emplois de qualité dans ce secteur.

La transition vers une économie à faibles émissions de carbone est une occasion importante pour le secteur canadien de l’aérospatiale et les néo-démocrates vont aider à positionner celui-ci, pour qu’il puisse tirer profit du développement de technologies propres et devenir un chef de file mondial en matière d’aviation propre.

Nous allons travailler avec l’industrie et les travailleuses et travailleurs à l’élaboration d’une Stratégie nationale de l’aérospatiale pour aider les petites et moyennes entreprises aérospatiales à accroître la capacité de notre chaîne d’approvisionnement de calibre mondial, à adopter de nouvelles technologies, et à intensifier leurs activités pour être concurrentielles à l’échelle mondiale, tout en maintenant et créant des emplois de qualité ici, au Canada.

Accroître le succès du secteur de la haute technologie

Ce gouvernement libéral s’est de plus en plus orienté vers la création d’un seul fonds d’innovation pour tous les secteurs. Les entreprises et les innovateurs savent que cela ne fournit pas l’aide ciblée nécessaire pour soutenir nos industries qui font face à des défis uniques pour demeurer concurrentielles à l’échelle mondiale.

Les néo-démocrates comprennent que nous avons besoin d’un plan qui fournira un soutien durable et à long terme aux innovateurs du Canada, afin d’optimiser la croissance et de tirer parti des forces que le Canada a à offrir. Nous adopterons ainsi une approche stratégique et sectorielle qui investit dans l’innovation et la recherche et développement (R&D), ici même au pays, et nous mettrons particulièrement l’accent sur le développement des technologies dont le monde aura besoin pour prospérer dans un avenir faible en carbone.

Nous allons examiner le système d’approvisionnement fédéral pour nous assurer que, dans la mesure du possible, les processus du gouvernement fédéral soient conçus pour encourager les soumissionnaires canadiens, y compris les projets qui soutiennent l’expansion d’un gouvernement numérique.

Un gouvernement néo-démocrate s’affirmera en tant que partenaire pour encourager l’entrepreneuriat et soutenir une culture canadienne de démarrage d’entreprises. Nous mettrons l’accent sur l’aide aux entreprises canadiennes dans toutes les régions du pays pour commercialiser de nouvelles technologies et prendre de l’expansion, en formant et en retenant la main-d’oeuvre canadienne hautement qualifiée nécessaire pour soutenir la croissance de l’industrie et renforcer la compétitivité canadienne sur la scène mondiale.

Soutenir un secteur agricole prospère

L’agriculture est l’épine dorsale de notre économie, une source incroyable de fierté pour nos collectivités et une industrie de haute technologie qui dépend d’une main-d’oeuvre talentueuse et qualifiée. Elle soutient des milliers de familles et renforce nos collectivités rurales. Enfin, elle produit les fruits, les légumes, les céréales, les produits laitiers, les oeufs et la viande sur lesquels les familles canadiennes comptent.

L’alimentation est au coeur de nos foyers, de nos collectivités et de notre économie. Malheureusement, les agricultrices et agriculteurs, et les travailleuses et travailleurs agricoles ressentent une pression énorme de nos jours. Non seulement doivent-ils composer avec des conditions météorologiques imprévisibles, mais ils doivent aussi subir les conséquences des décisions dévastatrices des gouvernements libéraux et conservateurs. Malgré l’importance de notre système alimentaire, les gouvernements libéraux et les conservateurs ont laissé les agricultrices et agriculteurs faire face seuls aux changements climatiques rapides et aux pressions financières croissantes, tout en renonçant à des protections essentielles lors des négociations d’accords commerciaux.

Il est temps de faire des choix différents. Il est temps d’avoir un gouvernement qui travaille vraiment pour les agriculteur.trices, les producteur.trices et les familles agricoles du Canada.

Les néo-démocrates ont un plan pour une Stratégie alimentaire canadienne qui adoptera une approche pangouvernementale pour répondre aux besoins et aux priorités régionales en investissant dans nos collectivités agricoles, en appuyant les jeunes et les nouvelles agricultrices et agriculteurs, et en prenant des mesures pour assurer des moyens de subsistance sains et durables en milieu rural.

La gestion de l’offre protège nos fermes familiales, nos collectivités rurales et des centaines de milliers d’emplois. Les néo-démocrates s’engagent à protéger pleinement la gestion de l’offre, à assurer la réciprocité dans toutes les négociations commerciales et à appuyer nos secteurs soumis à la gestion de l’offre à mesure qu’ils innovent et se développent. Nous veillerons à ce que les agricultrices et agriculteurs soient pleinement indemnisés pour les pertes subies dans le cadre des négociations commerciales des libéraux et des conservateurs, et nous défendrons les produits agricoles canadiens comme le canola contre les représailles injustes sur les marchés étrangers.

C’est un défi de faire croître une entreprise sans infrastructure de communication moderne. C’est pourquoi les néo-démocrates s’assureront que les infrastructures de téléphonie cellulaire et de connexion internet à large bande et à haute vitesse soient disponibles, afin de relier nos agricultrices et agriculteurs, et nos collectivités, rurales aux services et aux outils dont ils ont besoin, peu importe où ils se trouvent au pays. Les Canadiennes et Canadiens, qu’ils vivent en région rurale ou urbaine, devraient tous bénéficier des avantages d’être connectés.

Pour faciliter l’accès des jeunes et des femmes à l’agriculture et leur permettre de se bâtir une vie à la ferme, nous allons collaborer avec les provinces pour améliorer les possibilités de formation, partout au pays, et offrir des prêts de démarrage à faible coût aux nouvelles agricultrices et nouveaux agriculteurs. Nous allons également fournir du soutien à la planification de la relève et mettre fin au traitement fiscal inéquitable des transferts de fermes familiales, ce qui facilitera le maintien des exploitations agricoles familiales.

La santé mentale est primordiale et trop d’agricultrices et agriculteurs canadiens vivent avec des niveaux élevés de stress, d’anxiété et de dépression. Nous pouvons en faire davantage pour fournir une aide ciblée. Un gouvernement néo-démocrate réunira les agricultrices et agriculteurs et les provinces pour élaborer une stratégie pancanadienne visant à s’attaquer aux problèmes de santé mentale auxquels sont confrontés les gens qui oeuvrent dans le secteur agricole et faire en sorte qu‘ils obtiennent l’aide dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin.

Le canola est un exemple de réussite locale qui puise ses racines dans la recherche publique. Afin de maintenir l’agriculture canadienne à la fine pointe du savoir et de l’innovation, et ainsi offrir des avantages économiques directs à nos agricultrices et agriculteurs, les néo-démocrates vont investir dans la recherche agricole publique et la collecte de données. Nous allons aussi veiller à ce que le transport ferroviaire traite les agricultrices et agriculteurs équitablement et les aide à mettre leurs produits sur le marché de façon efficace et abordable.

Nos producteurs de fruits et légumes frais produisent des aliments sains et nutritifs pour les familles canadiennes et soutiennent les économies locales partout au pays. Bon nombre d’entre eux dépendent également de la capacité d’exporter leurs produits à des acheteurs aux États-Unis, mais sans un programme de protection réciproque des paiements, les risques financiers liés à l’exportation peuvent être trop élevés. C’est pourquoi les néo-démocrates vont présenter un programme de protection des paiements pour les productrices et producteurs maraîchers et prendre des mesures immédiates pour rétablir la protection de ceux qui vendent aux États-Unis en vertu de la Loi américaine sur les denrées agricoles périssables.

Enfin, pour renforcer la fierté et la qualité des produits agricoles canadiens, nous allons travailler avec les producteurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement pour accroître la quantité d’aliments canadiens vendus, transformés et consommés dans les marchés locaux et régionaux.

Faire croître l'industrie forestière canadienne

Au fur et à mesure que notre environnement change, l’industrie forestière doit en faire autant et le gouvernement fédéral doit l’accompagner en tant que partenaire pour s’assurer que la foresterie canadienne continue de réussir, tout en respectant les normes environnementales et de durabilité les plus élevées.

Un gouvernement néo-démocrate investira dans l’innovation forestière et appuiera les produits de bois canadiens à valeur ajoutée et les emplois de qualité qui les accompagnent. Notre plan appuiera la recherche et le développement en foresterie, aidera les entreprises à commercialiser de nouvelles technologies et élargira l’accès aux marchés pour les produits de bois afin que le Canada demeure concurrentiel.

Nous allons aussi intensifier les initiatives de reboisement afin de renforcer notre résilience climatique et d’assurer la durabilité du secteur forestier. Les néo-démocrates vont aider à protéger les collectivités grâce à l’aménagement forestier, afin d’atténuer les risques de feux de forêt, notamment en luttant contre la propagation du dendroctone du pin ponderosa et en améliorant la coordination des efforts de prévention des feux de forêt à tous les paliers de gouvernement.

Une pêche forte et durable

Le Canada a la chance d’avoir le plus long littoral du monde et des pêches qui soutiennent les collectivités de toutes nos côtes. La pêche fait partie intégrante de notre culture et de notre économie. Les gens qui dépendent de l’industrie de la pêche ont besoin d’un gouvernement qui travaille avec eux pour bâtir un avenir solide et durable.

Malheureusement, des décennies de mauvaise gestion de la part des libéraux et des conservateurs ont laissé nos pêches dans une situation désespérée : les populations de poissons sont en déclin et la santé de nos écosystèmes marins – et des collectivités côtières qui en dépendent – sont menacées. Les choix que les gouvernements ont faits ont laissé le milieu de la pêche et les travailleuses et travailleurs aux prises avec des difficultés à gagner leur vie et à se débrouiller seuls sur les marchés mondiaux.

Les néo-démocrates s’engagent à défendre une vision de collectivités côtières fortes, d’une pêche durable et d’écosystèmes marins et d’eau douce en bonne santé. En faisant les bons choix aujourd’hui, nous pouvons protéger nos pêches et les emplois qu’elles fournissent pour les générations à venir, et ainsi faire du Canada un chef de file mondial en matière de durabilité des océans.

Pour que les avantages de la pêche demeurent locaux, les néo-démocrates vont travailler à mettre en place d’un système communautaire de pêche en estuaire sur la côte ouest. Sur la côte est, nous allons travailler afin de protéger, d’enchâsser et d’appliquer les politiques du gouvernement régissant les propriétaires-exploitants et la séparation des flottilles. Nous veillerons aussi à ce que nos ports pour petits bateaux obtiennent les améliorations nécessaires pour assurer leur sécurité et leur résistance aux changements climatiques.

Afin de protéger le saumon sauvage sur la côte du Pacifique, nous allons mettre pleinement en oeuvre les recommandations de la Commission Cohen et travailler avec la Colombie-Britannique et les Premières Nations pour appuyer la transition vers des systèmes d’aquaculture terrestre en parc clos. Sur la côte de l’Atlantique, nous allons veiller à ce que l’allocation des ressources de pêche soit appuyés sur des principes de contiguïté, de dépendance historique et de durabilité, tout en respectant les droits des Autochtones.

Pour aider les consommatrices et consommateurs à faire des choix sains et pour lutter contre la fraude relative aux produits de la mer, un gouvernement néo-démocrate va mettre en place des règles d’étiquetage plus strictes et une norme de traçabilité Du bateau à l’assiette pour les produits de la mer canadiens. Nous allons soutenir la commercialisation des produits de la mer canadiens de qualité au pays et partout dans le monde.

En ce qui concerne la durabilité, les néo-démocrates reconnaissent que le bien-être de nos collectivités dépend de la santé de nos écosystèmes marins et d’eau douce. C’est pourquoi nous allons investir dans la restauration des habitats et la reconstitution des stocks de poissons, ainsi que dans le renforcement de notre intervention en cas de déversements d’hydrocarbures et de navires abandonnés pour mieux protéger nos côtes. Parallèlement, nous allons exploiter le potentiel de notre littoral et stimuler la création d’emplois dans l’économie bleue du Canada, en investissant dans la recherche, les technologies et les sciences océaniques.

Très souvent, les collectivités locales, en particulier les Inuits, les Métis et les membres des Premières Nations, sont les premières à intervenir lorsqu’une situation d’urgence survient le long de nos côtes. Dans les régions où c’est le cas, un gouvernement néo-démocrate travaillera en partenariat avec les communautés autochtones pour s’assurer qu’elles disposent de l’équipement, de la formation et du soutien adéquats pour contribuer à sauver des vies et protéger l’écosystème marin de leur territoire. Nous allons aussi prendre des mesures pour moderniser la flotte vieillissante de la Garde côtière canadienne, améliorer la formation et les installations et bonifier la Garde côtière auxiliaire.

Des solutions pour l'équité fiscale

La population canadienne sait que de bons services, sur lesquels nous pouvons tous et toutes compter, doivent être financés de façon durable. Depuis trop longtemps, les gouvernements libéraux et conservateurs disent aux Canadiennes et Canadiens de s’attendre à moins. Ils réduisent les services tout en offrant des ententes spéciales aux grandes entreprises et aux grands pollueurs, en plus d’accorder des allégements fiscaux à leurs amis les plus riches. Au lieu de réduire les coûts pour les familles canadiennes, ils ont offert des cadeaux scandaleux aux quelques personnes les plus riches et ils sont restés inactifs face à l’augmentation des coûts pour tous les autres.

Les conséquences de ces choix sont réelles : en vertu du plan fiscal des libéraux, deux personnes sur trois au Canada n’obtiennent aucun allégement fiscal, tandis que les gens qui gagnent le plus obtiennent des centaines de dollars en réductions d’impôts. Les entreprises prises en flagrant délit d’évasion fiscale bénéficient d’un accès privilégié à des ententes de faveur et les PDG conservent des centaines de millions de dollars en avantages fiscaux spéciaux. Pendant ce temps, la moitié des Canadiennes et Canadiens vivent chaque mois à moins de 200 $ de l’insolvabilité.

C’est scandaleux. Il est plus que temps d’y mettre fin.

Un gouvernement néo-démocrate fera des choix fondamentalement différents. Nos politiques financières vont donner la priorité aux gens et à leur famille. Nous allons protéger les budgets familiaux et forcer les grandes entreprises et les grands pollueurs, commencer à payer ce qu’ils doivent. Nous allons générer des revenus grâce à de nouvelles sources d’imposition équitables et progressives afin de réaliser les investissements dont la population canadienne a besoin pour prospérer.

Pour renforcer l’intégrité de notre régime fiscal et lutter contre l’évasion, nous allons adopter des mesures pour éliminer les échappatoires, notamment en abolissant les actions au porteur, en obligeant les sociétés à démontrer la raison économique de leurs transactions à l’étranger et en améliorant la transparence des impôts payés par les grandes entreprises.

Un gouvernement néo-démocrate s’assurera que les grandes entreprises rentables contribuent aux importants services et infrastructures qui font du Canada un endroit idéal pour faire des affaires. Nous allons annuler les réductions d’impôts des sociétés de 3 %, accordées par les conservateurs en les ramenant aux niveaux de 2010.

Pour rendre notre régime fiscal plus équitable et faire en sorte que les plus riches paient leur juste part, nous allons porter le taux d’inclusion des gains en capital à 75 %. Un gouvernement néo-démocrate fera également passer le taux d’imposition marginal supérieur et demandera aux multimillionnaires de contribuer un peu plus pour nos services publics avec une nouvelle taxe sur la richesse de 1 %, sur les fortunes dépassant 20 millions de dollars.

Les néo-démocrates vont réaliser les investissements nécessaires pour aider les familles canadiennes qui peinent à joindre les deux bouts et pour améliorer les services sur lesquels nous comptons tous et toutes. Dans tous les cas, nous allons gérer la dette et les déficits de manière responsable, en empruntant, au besoin pour protéger les services auxquels les gens et les familles se fient, et en équilibrant les budgets lorsqu’il est prudent de le faire.

Appuyez notre plan pour créer une économie au service des gens

Ajoutez votre nom pour appuyer notre engagement à soutenir les travailleuses et les travailleurs et à veiller à ce que les plus riches paient leur juste part :

Merci d’appuyer notre vision pour l’avenir du Canada

Passez à l’étape suivante et faites un don pour soutenir notre travail :