Protéger notre environnement pour préserver l’avenir

Les gens partout au pays s’inquiètent pour l’avenir. Les inondations et les feux de forêt menacent leur foyer et la pollution de l’air et de l’eau affecte gravement leur milieu de vie.

Il est temps de combattre les changements climatiques avec tout le sérieux que nécessite la situation. Les libéraux nous font perdre un temps précieux, en laissant les grands pollueurs s’en tirer et en donnant des milliards en subventions aux compagnies pétrolières et gazières. Les conservateurs nient quant à eux l’existence même du problème. La population, elle, sait que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de temps.

Faisons des choix différents pour protéger l’environnement et nos milieux de vie. Entreprenons la transition vers une économie sans carbone, propulsée à l’énergie propre, en créant des emplois et en soutenant les travailleuses et travailleurs. Réduisons le coût de la vie pour les familles grâce à un programme de rénovations écoénergétiques, à des transports collectifs électriques abordables et à des subventions pour l’achat de véhicules zéro émission. Ensemble, protégeons notre air et notre eau et devenons des leaders en matière de lutte aux changements climatiques.

Des résultats pour vous

Faire preuve de leadership dans la lutte aux changements climatiques
Protégeons nos collectivités des impacts des changements climatiques en établissant des cibles ambitieuses de réduction des émissions, en déclarant l’état d’urgence climatique, et en faisant du gouvernement un exemple à suivre en matière de lutte aux changements climatiques.
Créer des emplois de qualité dans toutes les régions
Créons au moins 300 000 emplois de qualité qui fourniront du travail aux familles partout au pays. Fournissons aussi du soutien et de la formation aux travailleuses et travailleurs afin de les aider à s’adapter aux transformations du marché du travail.
Améliorer nos milieux de vie et de travail
Rendons tous les nouveaux bâtiments écoénergétiques et rénovons le parc immobilier existant afin de réduire nos émissions et permettre aux familles d’économiser 900 $ ou plus annuellement.
Transformer nos façons de nous déplacer
Permettons aux Canadiennes et Canadiens de se déplacer plus aisément et à moindre coût en améliorant l’offre de transport collectif, en électrifiant les transports publics, en travaillant à rendre ceux-ci gratuits et facilitons la possession d’un véhicule zéro émission.
Alimenter nos collectivités sans carbone
Pendant que les grands pollueurs génèrent d’énormes profits, les Canadiennes et Canadiens en paient le prix. Abolissons les subventions aux entreprises pétrolières et gazières et réinvestissons cet argent dans la production d’électricité propre et dans la protection de nos emplois.
Protéger nos terres et notre eau
Toutes les collectivités ont droit à une eau propre, une atmosphère et des terres non polluées. Interdisons les plastiques à usage unique, revitalisons nos forêts et assurerons-nous que nos enfants et petits-enfants puissent profiter de lacs et de rivières en bonne santé.

Faire preuve de leadership dans la lutte aux changements climatiques

Il est temps de mettre en place une stratégie de réduction des émissions qui met nos collectivités et notre planète sur la voie de la durabilité. Sous les gouvernements libéraux et conservateurs, le Canada n’atteindra même pas, au rythme actuel, les modestes cibles de réductions des émissions que nous avons – sans même parler des cibles plus ambitieuses nécessaires pour prévenir des bouleversements climatiques dangereux.

Un gouvernement néo-démocrate déclarera l’état d’urgence climatique et mettra en place des cibles ambitieuses de réduction des gaz à effets de serre (GES) basées sur la science, qui permettront de limiter l’augmentation des températures mondiales à 1,5 degré Celsius. Nous enchâsserons ces cibles dans la législation et nous nous assurerons que le gouvernement soit redevable, en créant un Bureau de la responsabilité climatique qui fera régulièrement rapport sur les progrès réalisés par rapport à ces objectifs.

Puisque nous reconnaissons que mettre un prix sur la pollution carbone est un important outil afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre à la source, nous continuerons la politique actuelle de tarification de carbone, incluant le remboursement aux ménages qui se qualifient au plan de filet de sécurité fédéral, tout en nous assurant de rendre la politique plus équitable en éliminant les exemptions que le gouvernement libéral a donné aux grands pollueurs.

Le gouvernement fédéral peut aussi servir de modèle pour le changement en devenant un leader en matière d’efficacité énergétique, d’énergie renouvelable et d’utilisation de technologies durables. Nous mènerons par l’exemple, en nous assurant que le gouvernement achète des biens de compagnies canadiennes qui produisent des technologies propres, en nous assurant que les bâtiments fédéraux utilisent des énergies renouvelables, et en faisant en sorte que les véhicules de la flotte fédérale soient électriques d’ici 2025, en choisissant des véhicules fabriqués au Canada chaque fois que c’est possible.

Créer des emplois de qualité dans toutes les régions

Le climat mondial est en train de changer, tout comme le marché de l’emploi canadien. Or, les gouvernements libéraux et conservateurs successifs ont laissé les travailleuses et travailleurs faire face seul.es à ces changements.

Nous pouvons faire mieux. Les néo-démocrates croient que tout plan de lutte aux changements climatiques doit impérativement s’assurer qu’aucune travailleuse ou travailleur, ni aucune région, ne soit abandonné.e à son sort. C’est pourquoi notre plan créera au moins 300 000 emplois de qualité dans toutes les régions du pays durant un premier mandat, ce qui permettra de reconstruire les économies locales avec des emplois utiles et bien rémunérés, tout en nous permettant d’apporter les changements nécessaires pour un avenir faible en carbone.

Les néo-démocrates s’engagent à s’assurer que les travailleuses et travailleurs qui sont les plus affectés par les changements à notre économie ne fassent pas les frais de la nécessaire lutte aux changements climatiques. Nous travaillerons en collaboration avec les syndicats, les employeurs, les provinces et les territoires afin de trouver des solutions pour les travailleuses et travailleurs et les collectivités, notamment de l’aide à l’emploi dédiée, en combinaison avec un accès à des prestations de l’assurance-emploi plus complètes, à de la formation et des services de recherche d’emploi. Ces solutions seront accompagnées d’investissements significatifs afin de créer des emplois locaux de qualité et pour permettre aux collectivités de prospérer.

Nous travaillerons avec les provinces afin d’offrir de la formation et des programmes de reconversion adaptés au nouveau marché de l’emploi, et nous étudierons le marché du travail afin que le Canada soit toujours à la fine pointe de l’évolution du marché de l’emploi.

Les néo-démocrates vont aussi défendre vigoureusement les pensions afin que les travailleuses et travailleurs puissent compter sur la sécurité de retraite qu’ils méritent, et nous allons nous assurer que les gens en fin de carrière aient un tremplin pour prendre leur retraite dignement.

Une partie importante de notre plan consiste à faire en sorte que les investissements dans les infrastructures physiques, numériques et sociales contribuent à la réduction des émissions et viennent en aide à toutes les régions et toutes les collectivités, particulièrement celles qui vivent les conséquences des changements climatiques.

Nous allons aussi augmenter le financement et l’aide technologique afin que davantage de technologies canadiennes propres et innovantes se retrouvent sur le marché, et nous appuierons la production de celles-ci au Canada.

Améliorer nos milieux de vie et de travail

C’est autour de nous, dans nos communautés, que les changements climatiques se voient et se vivent. C’est donc dans nos collectivités qu’il faut investir pour réduire les émissions, économiser de l’argent et rendre la vie meilleure pour tout le monde.

C’est pourquoi un élément clé de notre plan consiste à exiger des rénovations des bâtiments à grande échelle dans tous les secteurs pour réduire la demande en énergie, créer des emplois et permettre aux gens d’économiser de l’argent. Un gouvernement néo-démocrate commencerait par travailler en partenariat avec les provinces et les territoires pour financer la rénovation écoénergétique des bâtiments, en commençant par les logements sociaux et les immeubles gouvernementaux.

Pour préparer nos collectivités à faire face aux changements climatiques, un gouvernement néo-démocrate travaillera avec les provinces, les municipalités et les gouvernements autochtones pour s’assurer que les collectivités canadiennes disposent des ressources dont elles ont besoin pour faire face aux phénomènes météorologiques extrêmes.

Nous nous fixerons comme objectif de rénover toutes les résidences au Canada d’ici 2050, en accordant des prêts à faible taux d’intérêt pour financer des rénovations domiciliaires comme l’isolation, le remplacement des fenêtres, et l’installation de pompes à chaleur et d’autres technologies renouvelables. Ces prêts seront remboursables grâce aux économies d’énergie générées.

Nous améliorerons le Code national du bâtiment pour faire en sorte que, d’ici 2030, tous les nouveaux bâtiments construits au Canada soient prêts à consommer zéro énergie nette. L’efficacité énergétique et les pratiques de construction durables seront au coeur de notre stratégie pancanadienne en matière de logement. Nous miserons sur les investissements fédéraux pour créer des emplois de qualité partout au pays et fournir aux Canadiennes et Canadiens le logement abordable dont ils ont besoin.

Pour préparer nos collectivités à faire face aux changements climatiques, un gouvernement néo-démocrate travaillera avec les provinces, les municipalités et les gouvernements autochtones pour s’assurer que les collectivités canadiennes disposent des ressources dont elles ont besoin pour faire face aux phénomènes météorologiques extrêmes.

Transformer nos façons de nous déplacer

De la voiture familiale aux autobus qui relient les collectivités rurales, nous nous dirigeons rapidement vers un avenir où les véhicules produiront beaucoup moins, voire aucune émission. En faisant les bons choix maintenant, nous pouvons créer des emplois de qualité, tout en construisant les véhicules et l’infrastructure de transport collectif dont nous avons besoin pour garder les Canadiennes et Canadiens en mouvement.

Un transport collectif efficace est essentiel au bon fonctionnement de nos villes et villages. Les municipalités investissent déjà pour améliorer leurs réseaux de transport collectif et les rendre plus écologiques. Il est temps qu’elles aient un partenaire fédéral pour les aider.

Un gouvernement néo-démocrate modernisera et accroîtra l’offre de transport collectif dans les collectivités partout au Canada. Nous veillerons à ce que le financement fédéral du transport collectif soit distribué en mettant l’accent sur la mise en oeuvre de projets à faible émission de carbone, comme les autobus et trains électriques sans émission, dans le but d’électrifier les transports collectifs et les flottes de véhicules municipaux d’ici 2030.

Nous aiderons les provinces et les municipalités qui en font une priorité à mettre en place un système de transport collectif gratuit pour faciliter les déplacements, aider les gens à joindre les deux bouts, et réduire les émissions. Les Canadiennes et Canadiens vivant en milieu rural ont aussi besoin d’options de transport collectif abordables et pratiques sur lesquelles compter. Nous allons rétablir les circuits d’autobus ruraux abandonnés par Greyhound et étendre le service d’autobus dans les régions rurales.

Un gouvernement néo-démocrate appuiera également la création d’un train à grande fréquence le long du corridor Québec-Windsor, et augmentera l’offre de service ferroviaire dans d’autres régions, en partenariat avec les provinces et territoires. En travaillant pour rétablir le service ferroviaire voyageur d’Ontario Northlander et pour accroître l’offre de services ferroviaires, nous offrirons un lien de transport crucial pour les collectivités et les entreprises du nord de l’Ontario.

Nous savons que les Canadiennes et Canadiens veulent faire leur part pour réduire leurs émissions lorsqu’ils voyagent, c’est pourquoi notre plan facilitera l’acquisition et l’utilisation d’un véhicule zéro émission (VZÉ) et fera en sorte que davantage de VZÉ soient construits ici même au pays.

Notre vision consiste notamment à permettre aux constructeurs automobiles canadiens de produire davantage de véhicules zéro émission (VZÉ) au Canada, ce qui préservera des emplois de qualité et renforcera notre secteur automobile avec comme objectif que 100 % des nouveaux véhicules vendus d’ici 2040 soient des VZÉ. Nous créerons un Centre d’excellence pour la recherche et le développement des VZÉ et favoriserons la fabrication canadienne de piles, de carburants de remplacement comme les biocarburants produits à partir de déchets, et de solutions de stockage d’énergie.

Un gouvernement néo-démocrate étendra les incitatifs fédéraux pour les VZÉ et accordera un allégement aux familles en exonérant la taxe de vente fédérale sur les achats de VZÉ. Nous bonifierons de plus ces incitatifs jusqu’à un montant maximal de 15 000 $ par famille pour les véhicules fabriqués au Canada. Pour faciliter l’utilisation de VZÉ par les Canadiennes et Canadiens de partout au pays, nous étendrons les réseaux de recharge des VZÉ dans toutes les régions et aiderons les propriétaires à payer les frais d’installation d’une station de recharge.

Nous ferons finalement la promotion du transport actif, comme la marche et le vélo, et de la planification communautaire intelligente des transports afin aider la population canadienne à faire des choix plus sains et moins coûteux.

Alimenter nos collectivités sans carbone

Le Canada dispose d’un énorme potentiel inexploité en matière d’énergie renouvelable. Avec un leadership adéquat, nous pouvons protéger des emplois de qualité bien rémunérés partout au pays et faire croître notre économie en effectuant la transition vers des sources d’énergie qui sont conformes à nos objectifs d’émissions.

Les néo-démocrates se fixeront comme objectif d’alimenter le Canada en électricité sans carbone net d’ici 2030 et de passer à une électricité 100 % sans émissions d’ici 2050. Pour réaliser ces progrès, nous créerons une nouvelle Banque canadienne pour le climat. Cette banque contribuera à stimuler les investissements dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les technologies à faible émission de carbone partout au pays. Elle aidera également les provinces intéressées à interconnecter leurs réseaux électriques et à les rendre intelligents, à renforcer la sécurité énergétique du Canada, et à distribuer de l’énergie propre partout au pays. La Banque pour le climat appuiera également la fabrication de pièces et de technologies en lien avec les énergies renouvelables fabriquées au Canada, et favorisera l’expansion de l’industrie canadienne de l’énergie propre.

Il est essentiel d’atteindre cet objectif d’électricité sans carbone d’une manière qui respecte les collectivités locales et qui crée des emplois de qualité. Nous appuierons les investissements dans des projets d’énergie propre novateurs pilotés par des collectivités et exploités par celles-ci, afin de conserver les emplois et l’expertise à l’échelle locale. Nous travaillerons en partenariat avec les communautés autochtones et du Nord pour remplacer le diesel, améliorer la sécurité énergétique, et réduire les émissions et la pollution atmosphérique.

Une chose que nous ne ferons pas, c’est de poursuivre la tradition des gouvernements libéraux et conservateurs qui consiste à dépenser les deniers publics en subventions pétrolières et gazières. Le Canada dépense actuellement 3,3 milliards de dollars par année – soit plus par habitant que tout autre pays du G7 – en subventions aux entreprises pétrolières et gazières. Justin Trudeau a acheté l’oléoduc Kinder-Morgan pour 4,5 milliards de dollars, et a donné 1,6 milliard en subventions aux champs pétroliers. Les néo-démocrates savent qu’il vaut mieux dépenser les fonds publics pour soutenir la transition vers l’énergie renouvelable plutôt que pour des sociétés pétrolières et gazières rentables. Nous respecterons l’engagement pris par le Canada dans le cadre du G20 d’éliminer ces subventions aux combustibles fossiles et nous réorienterons ces fonds vers des initiatives à faible intensité carbonique.

Les néo-démocrates croient qu’il faut donner aux Canadiennes et Canadiens une voix plus importante dans les décisions énergétiques qui ont une incidence sur leurs collectivités. Nous réviserons le processus d’examen des grands projets afin d’accorder suffisamment de temps pour la consultation publique, et nous fournirons un financement de base pour soutenir les communautés autochtones qui participent à ces processus. Nous veillerons à ce que les projets proposés soient conformes à nos objectifs de réduction des émissions, respectent les droits des Autochtones et créent des emplois de qualité ici au Canada.

Protéger nos terres et notre eau

Il est essentiel de veiller à ce que nos terres et notre eau soient protégées si nous voulons réellement atteindre nos objectifs en matière de changements climatiques et protéger la qualité de vie de l’ensemble des Canadiennes et Canadiens.

Il est temps d’inscrire le droit à un environnement sain dans la loi. Notre Charte fédérale des droits environnementaux garantira à toutes les collectivités le droit à de l’eau, à une atmosphère et à des terres non polluées. Les néo-démocrates protègeront également de façon plus efficace les Canadien. nes contre les substances toxiques dans les produits d’usage quotidiens comme les cosmétiques grâce à une Loi canadienne sur la protection de l’environnement renforcée.

Afin de réduire les déchets dans nos sites d’enfouissement et nos milieux de vie, un gouvernement néo-démocrate interdira les plastiques à usage unique au Canada et tiendra les entreprises responsables du cycle de vie complet de leurs produits et emballages en plastique. Nous aiderons les municipalités à améliorer leurs programmes de gestion et de recyclage des déchets, et ce, tout en travaillant vers un avenir sans déchet.

La conservation est un moyen essentiel de protéger les écosystèmes et de préserver la biodiversité. Un gouvernement néo-démocrate protégera 30 % de nos terres, de nos eaux douces et de nos océans d’ici 2030, et appuiera ces mesures de protection par un financement adéquat et des mesures visant à assurer le respect des zones protégées. Nous travaillerons également avec d’autres ordres de gouvernement à l’élaboration d’un réseau de parcs nationaux urbains et d’une stratégie pancanadienne de plantation d’arbres qui utilisera le reboisement responsable pour réduire notre empreinte carbone.

Il est temps d’agir de façon efficace pour protéger les espèces menacées au Canada. Les néo-démocrates utiliseront tous les outils disponibles dans le cadre de la Loi sur les espèces en péril et s’assureront de mettre en oeuvre des stratégies de rétablissement d’espèces afin de préserver la biodiversité pour les générations futures.

Reconnaissant que la protection de nos océans est un élément important de la lutte contre les changements climatiques, un gouvernement néo-démocrate réduira les émissions provenant de la navigation et de la pêche, préviendra l’acidification des océans et préservera la biodiversité des océans en élargissant les zones marines protégées.

Les ressources en eau douce du Canada sont essentielles à la santé et au bien-être de nos économies, de nos collectivités et de nos écosystèmes locaux. Un gouvernement néo-démocrate mettra en oeuvre une stratégie pancanadienne de l’eau douce et collaborera avec les provinces et les territoires pour protéger nos voies navigables en vertu d’ententes internationales. Nous renverserons également les changements néfastes apportés par les conservateurs en rétablissant complètement la protection des eaux navigables pour l’ensemble des lacs et rivières du Canada, et nous investirons dans la recherche pour aider à la protection des eaux douces.

La façon dont nous cultivons, élevons du bétail et produisons des aliments a également une incidence sur notre avenir climatique et l’alimentation de l’ensemble des Canadiennes et Canadiens. Nous travaillerons à faire le lien entre les collectivités et le milieu agricole, par l’entremise de marchés d’alimentation locaux et nous élaborerons une stratégie pancanadienne de lutte contre le gaspillage alimentaire pour réduire les énormes quantités de nourriture qui sont jetées chaque jour au Canada. Un gouvernement néo-démocrate s’associera également aux agricultrices et agriculteurs et aux collectivités pour promouvoir la biodiversité et protéger les insectes pollinisateurs.

Soutenez notre plan pour le climat et des emplois de qualité

Appuyez notre plan en matière de climat qui va créer des emplois, vous faire économiser et protéger notre environnement :

Merci d’appuyer notre vision pour l’avenir du Canada

Aidez-nous à la réaliser en faisant un don pour soutenir notre travail :